Le traitement idéal du TDA/H chez l’enfant devrait

Le traitement idéal du TDA/H chez l’enfant devrait  :

- aider le jeune atteint de TDA/H à mieux comprendre sa situation en lui expliquant ce qu’est son trouble et comment il l’atteint.

- apprendre à gérer le TDA/H aussi bien en tant que parent, enfant, famille, enseignant… Les techniques visant à féliciter l’enfant pour ce qu’il fait de bien au lieu de le punir pour ce qu’il fait de mal ont fait leurs preuves. Il est très important de féliciter l’enfant pour ses comportements qui méritent d’être encouragés. La récompense soulignera l’effort fourni et non le résultat.

- amener l’enfant à développer son autocontrôle et le respect de soi.

- essayer de trouver une activité physique individuelle qui plait à l’enfant; par ex : judo, tennis, natation, équitation etc. Cela favorise l’apprentissage de l’autocontrôle et le développement du contrôle moteur.

- trouver ce qui intéresse votre enfant et… exploitez ces intérêts.

- accorder à votre enfant plus d’importance qu’à ses résultats scolaires. Il faut être capable de prendre en considération les sentiments et émotions qui peuvent parfois diminuer ses performances scolaires.

- lors des devoirs débuter toujours par le plus difficile ou le plus urgent et terminer par ce qui est le plus facile et le plus intéressant.

- responsabiliser votre enfant aussi bien au niveau scolaire (ne faites pas ses devoirs à sa place) qu’à la maison (il est responsable de mettre la table le lundi par exemple)

- frères et sœurs ont besoin que leurs sentiments réciproques soient reconnus (souvent l’entente entre l’enfant atteint de TDA/H et ses frères et sœurs n’est pas excellente; n’oubliez pas que s’il arrive à vous épuiser, il arrive à la même chose avec ses frères et sœurs).

- trouver le style cognitif de votre enfant c’est-à-dire comment il apprend et ce qu’il apprend.

- établir des règles et de lois consistantes, des routines et des transitions.

- essayer de sociabiliser l’enfant par exemple avec le scoutisme, les camps de vacances etc.. il faut donner à l’enfant la possibilité de se valoriser dans un contexte où ses habilités peuvent être mieux mises à profit qu’à l’école.

- essayer de trouver un groupe d’entraide pour que les parents aient l’occasion de se soutenir les uns les autres.

- permettre garder une image positive de votre enfant ; aimez le pour ce qu’il est.

Copyright © TDA/H Belgique asbl

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s