Recherche trois familles concernées par le TDA/H

 

Madame, Monsieur,

 

Dans le cadre de la réalisation d’un mémoire de fin d’études à la faculté de psychologie de l’Université de Mons, je suis à la recherche de familles volontaires (Mère et père de l’enfant non divorcés). Le sujet du travail, présenté en Juin 2011, porte sur la part due aux facteurs psychodynamiques dans le développement de l’hyperactivité (TDA/H). Je recherche 3 familles (2 ayant déjà accepté) avec au moins un enfant de sexe masculin d’âge scolaire (primaires). Diverses activités (anamnèse, tests projectifs (2), dessins (pour les enfants) seront proposées à l’enfant et aux parents. Le nombre de rencontres ne dépassera pas les 3 séances de maximum 2h (variable suivant la personne). Il est évident que les données récoltées seront anonymes ainsi que l’ensemble des informations. Le droit est laissé à toute personne de se désister durant l’étude. Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à me contacter soit par email, soit par téléphone.

 

Merci beaucoup,

 

Boudart Thomas

 

Contact:

Email: tom_boudart@hotmail.com

Gsm: 0473 / 28 64 41

 

2 liens sur le TDA/H

Liens sur le TDA/H

 

Chez l’adulte : http://www.explania.com/fr/animations/detail/quest-ce-que-ladhd-chez-ladulte?utm_source=explania-animated-explanations&utm_medium=fork-search&utm_term=adhd

 

Chez l’enfant : http://www.explania.com/fr/animations/detail/quest-ce-que-ladhd?utm_source=explania-animated-explanations&utm_medium=fork-search&utm_term=adhd

 

Aujourd’hui est à toi…

Les bons moments de la vie, sont des petites douceurs, des petits cadeaux que la vie nous envoie.
Malheureusement ils passent souvent inaperçu même si nous en recevons régulièrement.

L’arrivée de personnes chères à notre coeur qui vivent loin de nous.
Faire des activités avec des enfants qu’on adore.
Une réunion de famille.
Que les gens qu’on aime nous embrassent en partant même s’ils partent que pour la journée.
Voir nos enfants réussir et être fier d’eux.
Se rendre compte que nos rêves deviennent réalité.
Entendre, pour la première fois son enfant nous dire papa ou maman.
Le retour de notre saison favorite.
La naissance d’un enfant dans la famille.
Aimer, tout simplement, sans rien attendre en retour.
Avoir la force et la possibilité de développer notre passion.
Sentir un bébé bouger dans le ventre de sa mère.
Après un long conflit, appeler une personne qui nous est chère et s’apercevoir qu’elle est ravie et qu’on lui a manqué aussi.
Entendre nos enfants dire qu’en fin de compte, on est le ou les meilleur(s) parent(s) du monde et que s’ils avaient pu choisir, ils nous auraient choisis.
Voir des enfants que l’on aime, jouer et rire.
Se faire apporter le petit déjeuner au lit.
Rentrer à la maison après une longue journée de travail  et constater que le repas est déjà préparé.
Recevoir des bisous d’un enfant qu’on adore.
Quand les gens que l’on aime, nous démontrent qu’ils nous apprécient et qu’ils aiment ce que l’on fait.
Prendre le temps de s’arrêter et de réaliser que les gens qu’on aime, sont proches de nous et affectueux.
Recevoir des plats tout préparés, il ne reste qu’à chauffer et manger.
Quand la personne aimée nous réveille d’un doux baiser.
Regarder un album de photos et se rappeler plein de bons souvenirs.
Se faire consoler quand on est triste.
Sourire à un étranger sur la rue et qu’il nous rend notre sourire.
Quand on reçoit un compliment au moment où on en avait le plus besoin.
Se faire caresser dans le dos par quelqu’un qu’on aime beaucoup.
Manger un plat qui nous rappelle les repas de notre enfance.
Voir les gens qu’on aime heureux et en santé.
Quand on ressent que la personne aimée nous trouve à son goût.
Recevoir un courrier écrit de la main d’un enfant qui nous est cher.
S’offrir une journée remplie d’activités qu’on adore.
Prendre un billet de loterie et gagner quelque chose.
Rentrer dans un lit frais lavé.
Recevoir un mail agrémenté de photos importantes pour nous et que l’on n’avait pas vu encore.
Ne pas savoir quoi faire et recevoir une invitation
Une personne qui nous est chère qui se branche sur Internet.
Faire l’amour avec la personne aimée.
Terminer un ouvrage qui nous déplaisait
Tomber amoureux.
Rire jusqu’à en avoir mal au ventre.
Trouver un tas de mails gentils quand on revient de vacances.
Conduire dans un endroit où les paysages sont magnifiques.
Écouter sa chanson favorite à la radio.
Se coucher dans son lit en écoutant tomber la pluie.
Sortir de la douche et s’envelopper dans une serviette toute chaude.
Réussir ses examens.
Recevoir un mail d’une personne qu’on aime beaucoup.
Prendre part à une conversation intéressante.
Retrouver de l’argent dans un pantalon non utilisé depuis longtemps.
Rire de soi-même.
Se réveiller en pleine nuit en se rendant compte qu’on peut encore dormir quelques heures.
Entendre accidentellement quelqu’un dire quelque chose de bien sur soi.
Rire sans raison apparente.
Écouter une chanson qui nous rappelle un évènement heureux.
Recevoir et donner le premier baiser.
Sentir des picotements dans le ventre quand on voit la personne aimée.
Passer un bon moment avec ses amis.
Une nuit fraîche après des jours de canicule.
Porter le pull de la personne aimée et sentir encore son parfum.
Faire un achat et découvrir à la caisse qu’il est en solde.
Rendre visite à un vieil ami et se rendre compte que les choses n’ont pas changé entre nous.
Observer un coucher de soleil.
Entendre que l’on nous aime.

Aujourd’hui est à toi
La chose la plus précieuse,
que tu possèdes au monde est aujourd’hui.
Aujourd’hui, tu peux être heureux.
La plupart de nos misères sont des restes d’hier,
ou des soupçons empruntés à demain.
Tous tes hiers, il les a repris.
Tous tes demains sont entre ses mains.
Aujourd’hui est à toi.
Prends-en les joies et sois heureux.
Prends-en les peines et sois toi.
Décide aujourd’hui même,
de jouir de ton travail comme de tes loisirs.
Aujourd’hui est à toi:
Vis-le,
Emplis-le,
Chante-le,
De sorte que, toujours, tu puisses dire :  J’AI AIMÉ MES AUJOURD’HUIS

Le roi et le jardin… à méditer

Il y avait un jour un roi qui avait planté près de son château toutes sortes d’arbres, de plantes et et son jardin était d’une grande beauté. Chaque jour, il s’y promenait : c’était pour lui une joie et une détente.

Un jour, il dût partir en voyage. A son retour, il s’empressa d’aller marcher dans le jardin. Il fût surpris en constatant que les plantes et les arbres étaient en train de se dessécher. Il s’adressa au pin, autrefois majestueux et plein de vie, et lui demanda ce qui s’était passé. Le pin lui répondit :

– J’ai regardé le pommier et je me suis dit que jamais je ne produirais les bons fruits qu’il porte. Je me suis découragé et j’ai commencé à sécher.

Le roi alla trouver le pommier : lui aussi se desséchait… Il l’interrogea et il dit :

– En regardant la rose et en sentant son parfum, je me suis dit que jamais je ne serais aussi beau et agréable et je me suis mis à sécher.

Comme la rose elle-même était en train de dépérir, il alla lui parler et elle lui dit : « Comme c’est dommage que je n’ai pas l’âge de l’érable qui est là-bas et que mes feuilles ne se colorent pas à l’automne. Dans ces conditions, à quoi bon vivre et faire des fleurs? Je me suis donc mise à dessécher. »

Poursuivant son exploration, le roi aperçut une magnifique petite fleur. Elle était toute épanouie. Il lui demanda comment il se faisait qu’elle soit si vivante.

Elle lui répondit :

– J’ai failli me dessécher, car au début je me désolais. Jamais je n’aurais la majesté du pin, qui garde sa verdure toute l’année; ni le raffinement et le parfum de la rose. Et j’ai commencé à mourir mais j’ai réfléchi et je me suis dit : « Si le roi, qui est riche, puissant et sage, et qui a organisé ce jardin, avait voulu quelque chose d’autre à ma place, il l’aurait planté. Si donc, il m’a plantée, c’est qu’il me voulait, moi, telle que je suis et, à partir de ce moment, j’ai décidé d’être la plus belle possible!

Anonyme

L’âne et le puit

Un jour , l’âne d’un fermier est tombé dans un puit. L’animal gémissait pitoyablement pendant des heures et le fermier se demandait quoi faire.
Finalement, il a décidé que l’animal était vieux et le puit devait disparaître. De toute façon, ce n’était pas rentable pour lui de récupérer l’âne.
Il a invité tous ses voisins à venir l’aider. Ils ont tous saisi une pelle et ont commencé à boucher le puit.
Au début, l’âne a réalisé ce qui se produisait et se mit à crier terriblement. Puis, à la stupéfaction de chacun, il s’est tu.
Quelques pelletées plus tard, le fermier a finalement regardé dans le fond du puit et a été étonné de ce qu’il a vu.
Avec chaque pelletée de terre qui tombait sur lui l’âne faisait quelque chose de stupéfiant : il se secouait pour enlever la terre de son dos et montait dessus.
Bientôt, chacun a été stupéfié que l’âne soit hors du puit et se mit à trotter !

La vie va essayer de vous engloutir de toutes sortes d’ordures. Le truc pour se sortir du trou est de se secouer pour avancer.
Chacun de nos ennuis est une pierre qui nous permet de progresser.
Nous pouvons sortir des puits les plus profonds en n’arrêtant jamais. Ne jamais abandonner ! secouez-vous et foncez !

Regarder la vie

Regarder La Vie

La vie est une chance, saisis-la.
La vie est une beauté, admire-la.
La vie est une béatitude, savoure-la.
La vie est un rêve, fais-en une réalité.
La vie est un défi, fais lui face.
La vie est un devoir, accomplis-le.
La vie est un jeu, joue-le.
La vie est précieuse, prends-en soin.
La vie est une richesse, conserve-la.
La vie est amour, jouis-en.
La vie est un mystère, perce-le.
La vie est promesse, remplis-la.
La vie est tristesse, surmonte-la.
La vie est un hymne, chante-la.
La vie est un combat, accepte-le.
La vie est une tragédie, prends-la à bras le corps.
La vie est une aventure, ose-la.
La vie est un bonheur, mérite-le.
La vie est la vie, défends-la.

Mère Teresa

Donner !

Donner !

On peut donner à celui qui réclame,

On peut aussi donner à celui qui ne réclame pas.

 

On peut donner en espérant recevoir,

On peut aussi donner sans rien espérer en retour.

 

On peut donner ce qui nous gène,

On peut aussi donner ce qui nous est utile.

 

On peut donner pour être vu,

On peut aussi donner sans être vu.

 

On peut donner pour s’imposer,

On peut aussi donner pour servir.

 

On peut donner par orgueil, par habitude, par lâcheté;

On peut aussi donner par amitié, par amour.

 

On peut donner pour le plaisir de donner,

On peut aussi se donner soi-même,

On peut donner, tout simplement…

 

Fanny Herman

 

Test évaluatif des symptômes du TDA/H chez les adultes

Test évaluatif des symptômes du TDA/H chez les adultes

 

Ce matériel éducatif est rendu disponible grâce à la courtoisie de Darryl Peterson et de Attention Deficit Disorder Resources, un organisme sans but lucratif qui a son siège social à Tacoma dans l’État de Washington et dont l’objectif est d’aider les personnes déficientes attentionnelles à réaliser leur plein potentiel. Notre abondante documentation ainsi que notre revue trimestrielle sont en vente à l’adresse suivante: ADD Resources, 223 Tacoma AveS, #100, Tacoma, WA. 98402. – Tél.: (253) 759-5085 – Courriel (en anglais): addresources@nventure.com – Site web: www.addresources.org. – Source francophone: le TDA des adultes.

 

 

Conjointement à d’autres méthodes diagnostiques, le docteur Amen affirme qu’il utilise le test général suivant du TDA des adultes pour «mieux définir les symptômes du TDA. Aucun déficient attentionnel adulte ne présente tous ces symptômes, mais si vous notez la présence marquante de plus de 20 de ces symptômes, il est plus que probable que vous ayez un TDA.»

 

Examinez cette liste de comportements et attribuez-vous un pointage (à vous ou à la personne qui vous a demandé de le faire pour elle) pour chacun des comportements qui y apparaissent. Utilisez l’échelle d’évaluation suivante et inscrivez le chiffre approprié à chaque ligne.

 

0 = jamais; 1 = rarement; 2 = à l’occasion; 3 = souvent; 4 = très souvent.

 

**Important: Ce test n’est pas un outil d’auto-diagnostic. Son but est simplement de vous aider à déterminer si un TDA peut expliquer les comportements de la personne que vous devez évaluer. Un véritable diagnostic ne peut être fait que par un professionnel d’expérience.

 

 

——————————————————————————–

 

Antécédents

___ *1. Histoire des symptômes du TDA dans l’enfance (distractibilité, problèmes de concentration, impulsivité, agitation). Le TDA n’apparaît pas à 30 ans.

___ 2. Vous n’avez pas toujours vécu à la hauteur de votre potentiel à l’école ou au travail (bulletin mentionnant: «n’utilise pas son plein potentiel.»)

___ 3. Vous avez eu de fréquents problèmes de comportement à l’école (surtout les garçons)

___ 4. Vous mouilliez votre lit après l’âge de 5 ans.

___ 5. Vous avez des antécédents familiaux de TDA, de troubles d’apprentissage, de troubles de l’humeur ou d’abus de substances.

Problèmes de concentration, distractibilité

___ *6. Vous avez des problèmes de concentration à moins d’avoir un intérêt particulier dans quelque chose.

___ *7. Vous êtes facilement distrait, vous avez tendance à vous éloigner du sujet (quoique hyper-concentré à l’occasion).

___ 8. Vous oubliez souvent des détails, par distraction.

___ 9. Vous avez de la difficulté à suivre attentivement les instructions.

___ 10. Vous avez tendance à confondre les choses.

___ 11. Vous passez des lignes en lisant, ou vous commencez par la fin; vous avez de la difficulté à suivre le fil.

___ 12. Vous trouvez difficile d’apprendre de nouveaux jeux, car vous ne pouvez que difficilement suivre le fil des instructions.

___ 13. Vous êtes souvent distrait pendant les relations sexuelles, causant souvent des arrêts ou des coïts interrompus.

___ 14. Vous avez une piètre capacité d’écoute.

___ 15. Vous avez facilement tendance à vous ennuyer, à vous embrouiller.

Agitation

___ 16. Vous êtes agité, vous vous déplacez constamment, vous avez la bougeotte des jambes ou des mains.

___ 17. Vous devez être en mouvement pour réfléchir.

___ 18. Vous avez de la difficulté à rester assis, tel que rester assis longtemps au même endroit, devant un bureau ou au cinéma.

___ 19. Vous avez un profond sentiment d’anxiété ou de nervosité.

Impulsivité

___ 20. Vous êtes impulsif en paroles et/ou en actions (ex.: dépensier).

___ 21. Vous dites ce qui vous passe par la tête sans considérer les conséquences (manque de subtilité).

___ 22. Vous avez de la difficulté à suivre les sentiers battus, à suivre les procédures normales; attitude de «quand plus rien d’autre ne fonctionne, lisez donc les instructions.»

___ 23. Vous êtes impatient, vous avez un faible taux de tolérance à la frustration.

___ 24. Vous êtes prisonnier du moment présent.

___ 25. Vous contrevenez souvent aux règlements de la circulation.

___ 26. Vous changez souvent d’emploi, de façon impulsive.

___ 27. Vous avez tendance à mettre les autres dans l’embarras.

___ 28. Vous mentez ou volez de façon impulsive.

Peu doué pour l’organisation

___ 29. Peu organisé, vous êtes incapable de planifier; vous avez de la difficulté à maintenir un milieu de travail ou un milieu de vie convenable.

___ 30. Vous êtes toujours en retard ou à la course.

___ 31. Vous avez souvent tendance à accumuler les choses («ramasseux»).

___ 32. Vous êtes facilement dépassé par les tâches de la vie quotidienne.

___ 33. Vous êtes mauvais gestionnaire (factures accumulées, comptabilité confuse, argent inutilement dépensé en frais de retard.)

Difficulté à vous y mettre et à persévérer

___ 34. Procrastination chronique ou problèmes de mise en train.

___ 35. Vous entreprenez beaucoup de projets que vous ne terminez jamais; manque de persévérance.

___ 36. Vous avez des élans d’enthousiasme vite refroidis.

___ 37. Vous êtes inefficace, vous mettez trop de temps pour accomplir certains travaux.

___ 38. Vous êtes inconstant au travail.

Négation/négativisme

___ 39. Vous avez un sentiment chronique de ne pas fournir votre plein rendement; sentiment de ne pas être rendu «plus loin que ça» dans la vie.

___ 40. Vous avez un manque chronique d’estime personnelle.

___ 41. Vous avez souvent le sentiment d’une catastrophe imminente.

___ 42. Vous êtes d’une humeur instable.

___ 43. Vous êtes négatif [«rectomyope!»].

___ 44. Vous êtes souvent démoralisé …

Problèmes relationnels

___ 45. Vous avez des difficultés à maintenir des amitiés ou des relations intimes (promiscuité).

___ 46. Vous avez des problèmes d’intimité.

___ 47. Vous avez tendance à être irresponsable.

___ 48. Vous êtes égocentrique, vous manquez de maturité.

___ 49. Vous n’arrivez pas à voir l’importance des besoins ou des activités des autres.

___ 50. Dans vos relations, vous vous exprimez peu.

___ 51. Vous avez parfois des abus de langage à l’égard d’autrui.

___ 52. Vous êtes enclin à des débordements hystériques.

___ 53. Vous évitez les activités de groupe.

___ 54. Vous supportez mal l’autorité.

Tempérament prompt

___ 55. Vous répondez du tac au tac à des insinuations réelles ou imaginaires.

___ 56. Vous avez de fréquents accès de rage. Quête incessante de stimulations fortes.

Quête continuelle de sensations fortes

___ 57. Vous recherchez constamment les sensations fortes (saut en bungee, obsession du jeu, course automobile, emplois stressants, ER doctors[?], vous faites souvent plusieurs choses en même temps).

___ 58. Vous avez tendance à rechercher les situations conflictuelles, vous aimez à argumenter ou à vous obstiner uniquement pour le plaisir de la chose.

Tendance à vous enliser (dans des attitudes ou des comportements)

___ 59. Vous avez tendance à vous préoccuper inutilement et constamment.

___ 60. Vous êtes enclin aux dépendances (nourriture, alcool, drogues et médicaments, travail).

Inversions involontaires

___ 61. Vous inversez des chiffres, des lettres ou des mots.

___ 62. Vous inversez des mots dans les conversations.

Coordination motrice pénible, difficulté à écrire

___ 63. Vous avez de la difficulté à écrire, la transmission de l’information se fait mal de votre cerveau au crayon.

___ 64. Votre écriture cursive étant difficilement lisible, vous préférez les caractères d’imprimerie.

___ 65. Vous avez des problèmes de coordination.

«Plus j’essaie, pire c’est.»

___ 66. Votre performance se détériore sous l’effet de la pression.

___ 67. Angoisse de l’examen: votre mémoire flanche durant un examen.

___ 68. À force d’insistance, votre situation se détériore.

___ 69. Vos travaux scolaires ou professionnels se détériorent sous l’effet de la pression.

___ 70. Lorsque interrogé dans des situations sociales, vous avez tendance à fuir ou à figer.

___ 71. Vous vous fatiguez ou vous vous endormez en lisant.

Problèmes de sommeil et d’éveil

___ 72. Vous avez de la difficulté à vous endormir le soir, vous avez trop de choses à penser.

___ 73. Vous avez de la difficulté à vous éveiller (besoin de café ou d’un autre stimulant ou d’une activité quelconque avant de vous sentir éveillé).

Manque d’énergie

___ 74. Vous avez des périodes de baisse d’énergie surtout l’avant-midi et l’après-midi.

___ 75. Vous vous sentez souvent fatigué.

Sensibilité aux bruits ou aux touchers

___ 76. Vous sursautez pour des riens.

___ 77. Vous êtes sensible au toucher, aux vêtements, au bruit et à la lumière.

 

——————————————————————————–

 

Après avoir complété ce test, faites le grand total:

Nombre de lignes avec une note de 3 ou plus: ___

 

Note à la ligne 1: ___

Note à la ligne 6: ___

Note à la ligne 7: ___

 

Suggestion du docteur Amen: si vous avez obtenu plus de 20 lignes avec une note de 3 ou plus, il y a de bonnes chances que vous ayez un TDA.

 

Note: les trois lignes précédées d’une * sont essentielles au diagnostic.

 

 

——————————————————————————–

 

TDA/H: Trouble de l’attention (déficit d’attention) avec ou sans hyperactivité

(AD(H)D: Attention Deficit (Hyperactivity) Disorder)

DA: déficient-e attentionnel-le

Titre original: «General Adult ADD Symptom Checklist»

Traduction: GLM, mai 1999