L’histoire du charpentier

Un charpentier ne retrouve plus son marteau.
Il soupçonne le fils de la voisine du vol de son précieux outil de travail.
En observant la démarche du jeune homme, l’artisan reconnaît nettement celle d’un voleur.
D’ailleurs, tout chez le garçon : son regard, son comportement, ses gestes, etc., trahit clairement sa culpabilité.
Plus il l’observe, plus il en est convaincu.
Quelques instants plus tard, le charpentier retrouve son marteau au fond de sa boîte à outils.
A partir de ce moment il constate que le comportement du fils de la voisine ne ressemble en rien à celui d’un voleur.

Nous avons tendance à regarder le monde et les gens au travers du filtre de nos émotions et de nos pensées.
Quelquefois ce sont nos peurs, nos projections personnelles qui déterminent notre opinion. Il serait peut-être plus sage de porter des jugements basés sur des faits et de prendre le temps de la réflexion avant d’accuser ou de juger.
La vérité est si complexe… …et qui peut dire qu’il la détient complètement ?
Nous portons notre vérité en nous et la projetons souvent sur le monde qui nous entoure, croyant faire des découvertes alors que nous ne faisons que décrire des ombres que nous projetons nous-mêmes !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s