TDA/H et risque d’addiction

TDAH_logo (1)

Hyperactivité risque addiction

Publicités

Enfant hyperactif, adulte fumeur

Enfant hyperactif, adulte fumeur

Les enfants hyperactifs ont un risque plus élevé de devenir fumeur

Paris, le 10/10/05. LJS.com
Les personnes qui ont souffert d’hyperactivité durant leur enfance seraient plus souvent fumeurs que les autres. C’est en tout cas la conclusion de la dernière étude (1) du Dr Scott Kollins (Duke University Medical Center), publiée dans les Archives de Psychiatrie.
Une étude récente (2) avait déjà suggéré qu’il existait un lien entre cigarettes et hyperactivité. Mais dans cette étude, il était question de la fumée de la mère enceinte et de ses répercussions sur la santé de l’enfant. Ainsi, les femmes qui fument durant leur grossesse auraient un risque trois fois plus élevé d’avoir un enfant hyperactif. Dans l’étude du Dr Scott Kollins, le lien entre la cigarette et l’hyperactivité est tout autre : plus les enfants souffrent d’hyperactivité, plus les risques qu’ils deviennent fumeurs plus tard sont élevés.
Le trouble de déficit de l’attention / hyperactivité (TDAH) est une maladie neurocomportementale caractérisée par des troubles de l’attention et du comportement. L’enfant peut avoir des réactions agressives. Cette maladie perturbe évidemment la qualité de vie de l’enfant et engendre chez lui des souffrances et des difficultés relationnelles. Un traitement médicamenteux peut diminuer certains symptômes. Aux Etats-Unis, l’hyperactivité est la maladie mentale la plus présente chez l’enfant. Elle toucherait 5% d’entre eux.
Les enfants hyperactifs ont un risque plus élevé de devenir fumeur (suite)

Pour découvrir le lien entre tabac et hyperactivité, le Dr Scott Kollins a interrogé plus de 13 000 personnes. Les chiffres de son étude montrent que les hyperactifs fument plus au quotidien et prennent leur première cigarette plus tôt par rapport aux non hyperactifs.
« Nous ne voulons cependant pas dire que les symptômes de l’hyperactivité incitent les gens à fumer » tempère le Dr Scott Kollins. Selon lui, une des explications pour comprendre le lien entre la maladie et la cigarette serait que les personnes hyperactives réagiraient différemment à la nicotine. Les effets de cette substance sur eux ne seraient pas les mêmes. « Les différences de réactions entre personnes hyperactives et personnes non hyperactives sont intéressantes et demandent de nouvelles recherches » conclut le Dr Scott Kollins.

Clémence Lamirand

source : http://bienetre.nouvelobs.com/Site/Actu.asp?ID=3650&Rub=Mes%20enfants&next=1399

TDAH_logo (1)

Formation Méthode de travail auprès des adolescents à Namur et Wezembeek

Formation Méthode de travail auprès des adolescents à Namur et Wezembeek

Public concerné :
Psychologues, logopèdes, neuropsychologues

Résumé du projet de formation :
Nombreux sont les adolescents qui présentent des difficultés d’apprentissage scolaire en
raison ou non d’un trouble associé, qui manquent de méthode de travail, qui ne savent
pas s’organiser dans leur travail scolaire et / ou qui ne savent pas mémoriser correctement les matières scolaires. La demande dans ce domaine se fait ressentir de plus en plus depuis plusieurs années.
La rééducation de type « méthode de travail » vise à aider les jeunes à trouver LEUR propre méthode de travail en tenant compte de leurs forces et de leurs difficultés, par l’intermédiaire d’outils provenant de psychoéducation, de la gestion mentale, de la neuropsychologie et de la logopédie.

Pour plus d’informations : cliquez sur le lien : folder_formation_2014

en collaboration avec TDA/H Belgique asbl – http://www.tdah.be
TDAH_logo (1)