Mathieu et le foot

Mathieu a repris le foot il y a quelques mois. Il n’avait plus la place de gardien, mais celle d’attaquant. Or, ayant une tête de moins que tous ses compagnons de jeu et n’étant pas plus épais qu’une crevette, impossible de marquer un but. Du coup, les autres joueurs évitaient de lui envoyer la balle, et je sentais qu’il perdait vraiment confiance en lui.

Au centre de notre village, il y a le city stade, un endroit avec terrain de tennis, plaine de jeux avec fitness et terrain de foot.
J’ai donc été avec lui pour l’entraîner… 3 jours de suite, pendant chaque fois 1h-1h30.
Je l’ai fait courir, de plus en plus vite, en le chronométrant.
Je lui ai fait faire un peu de fitness (des trucs très légers, mais qui à mon avis ne l’ont pas musclé autant que je lui ai dit), et je l’ai fait tirer des buts, plus fort et encore plus fort. Pas une seule fois je ne l’ai découragé, j’y ai mis tout mon amour et lui ai dit à quel point il progressait et comme j’étais fière de lui.

Hier, son club organisait un tournoi, et Mathieu a marqué son 1er but de la saison. Du coup, les autres l’ont traité en star, lui ont plus passé la balle, et il a montré toute la confiance qu’il avait gagnée. Et moi, sur le bord du terrain, je devais être la seule maman qui pleurait de voir son fils marquer…

Apprendre les tables de multiplication ?

Comment aider des enfants atteints de TDA/H à apprendre les tables de multiplication ?

les-tables-de-multiplication

Quelle que soit la méthode utilisée, ce qui est important, c’est de mêler les choses faciles et les choses les plus compliquées qui seront présentées alors comme défi.  Par exemple, lorsque vous tenterez la table par trois, lui faire rappeler la table par deux également, juste pour qu’il puisse dans une même séance se sentir fort après avoir buté sur les chiffres.

Lorsqu’une table est connue, on peut la réciter dans l’ordre, dans le désordre, puis de manière aléatoire…  Et pour le reste, c’est travailler, travailler et travailler encore à la maison, sous forme de jeux de défis.  Voici quelques idées :

Voyez : http://soutien67.free.fr/math/activites/multiplication/multiplication_01.htm

http://www.youtube.com/watch?v=_AKtciyu-Ho

Voyez aussi la démo d’un outil qui semble intéressant sur la page : http://multimalin.com/   Voici l’avis d’une internaute : http://troublesneurovisuels.unblog.fr/2013/09/26/apprendre-les-tables-de-multiplication/

Tout ce qui peut être accompagné de comptine, de chanson à gestes.  Si l’enfant peut bouger en apprenant, il apprend mieux.  Les comptines donnent le rythme, les mouvements restent « imprimés », il ne reste plus qu’à mettre des mots sur la réponse par exemple :

1 : en frappant dans les mains

Fois : en se frappant l’épaule gauche avec la main droite

2 : en se frappant l’épaule droite avec la main gauche

2 : en frappant dans les mains

Vous pouvez imaginer plein d’autres gestes, ce qui est important, c’est de donner un rythme et d’utiliser l’intelligence kinesthésique de l’enfant.  (quand nous ânonnions nos tables jadis, on se remémorait « la mélodie » pour trouver la réponse.) Ici, le geste peut ancrer plus encore.

Quelques jeux éducatifs en ligne que vous pouvez proposer aux parents :

http://www.logicieleducatif.fr/math/calcul/tablesmultiplication.php

http://www.tables-de-multiplication.fr/

http://www.mestables.fr/

http://matoumatheux.ac-rennes.fr/num/entier/tables/accueilCM1.htm

http://jeux.lulu.pagesperso-orange.fr/html/tableM/tableM1A.htm

Sur youtube, des chants

http://www.youtube.com/watch?v=4O8X7xG6dpA

http://www.youtube.com/watch?v=AS66hN1A-5c

http://www.youtube.com/results?search_query=herv%C3%A9+cristiani+tables+de+multiplication (il en fait plusieurs)

http://www.youtube.com/results?search_query=rose+multipication (il y en a plusieurs aussi)

Les mandalas des tables de multiplication

http://www.ressources-pedagogiques.be/mandala-tables-multiplication/

http://mon-crayon-magique.eklablog.com/mandala-des-tables-de-multiplication-a106226674

http://mathemo.org/download.php?id=19

Les « coloriages magique « multiplication »

http://coloriages.ewks.fr/coloriage-magique-multiplication/

http://monsacdecole.canalblog.com/archives/2011/05/29/21257075.html

Les jeux de société

Jeux de cartes : d’un côté la multiplication, de l’autre le résultat, et vous jouez à la bataille avec les multiplications : pour l’emporter, il faut connaître le résultat

http://www.lesmultiplications.com/

Jeu de dés : lancer les deux dés et multiplier le résultat au lieu de les additionner… on peut imaginer un tableau avec tous les résultats ; un joueur lance le dé et coche le résultat, en cas de fausse réponse, il doit passer son tour.  Celui qui soit, termine la grille, soit qui a le plus de coches exacts a gagné.

 L’équipe de TDA/H Belgique

http://www.tdah.be

Les cadeaux de la vie

Image

Nous sommes toujours en attente du résultat d’un geste ou d’un événement, projetés vers l’avenir, les yeux rivés sur la solution, l’issue ou l’arrivée, en attente d’autre chose, de quelqu’un d’autre, de mieux, d’ailleurs…

On escalade la montagne en ne pensant qu’à ce qu’on verra en haut.

On se hâte de lire un livre pour connaître la suite, le dénouement. On veut savoir la fin sans prendre plaisir à savourer l’histoire.

On attend au feu rouge, en pianotant sur le volant, impatient de repartir et on oublie de s’accorder quelques instants de répit.

Au bureau, on attend la pause, la fin de la journée, le week-end, les vacances, la retraite…

Et on se dit souvent : « Quand j’aurai rencontré l’âme-soeur…», « Quand les enfants seront grands », « Ah ! si j’étais libre », « Quand j’aurai de l’argent », « Quand j’aurai déménagé », « Quand j’habiterai à la campagne », « Quand j’aurai le temps…».

Finalement, on ne vit pas et les années passent. Le compte à rebours a commencé et on ne savoure toujours pas la vie précieuse qui nous est offerte chaque matin, la présence de ceux qu’on aime, la douceur de l’air printanier et les premières belles journées ensoleillées, un après-midi de repos, un congé imprévu…

Et si nous prenions conscience que chacun de nos gestes peut se transformer un instant de bonheur ? Que chaque instant, chaque seconde est un cadeau que nous offre la vie…

Formation de base à la Communication Authentique et Efficace Inspirée de l’approche de Thomas Gordon – Octobre 2014

images

Communiquer clairement, c’est se simplifier la vie.

Communiquer clairement fait partie de la règle des 4 C  dont parle Suzanne Lavigueur dans son guide « ces parents à bout de souffle »

Communiquer clairement, ça s’apprend.

Sur le lien suivant l’annonce de notre nouvelle session « Communication authentique et efficace ».  Inscrivez-vous dès aujourd’hui :  Formation communication