10 préalables pour gérer les différences

1. D’abord accepter que des différences existent dans sa classe;

2. Croire qu’il peut être possible de gérer les différences;

3. Vouloir relever le défi d’en tenir compte, chaque fois que c’est humainement possible de le faire;

4. Etre créateur dans la conception et la mise en place des outils organisationnels favorisant la gestion des différences;

5. Etre souple dans l’utilisation et l’exploitation des manuels scolaires et des cahiers d’exercices;

6. Etre capable d’exercer un leadership confiant dans la classe: avoir confiance en soi et avoir confiance dans le potentiel interne de ses élèves;

7. Utiliser les élèves comme personnes-ressources;

8. Accepter qu’il y ait du mouvement dans la classe, des déplacements, des échanges, des interactions, des chuchotements;

9. Développer avec les élèves un référentiel disciplinaire qui les engage;

10. Accepter d’être soi-même en apprentissage. Apprendre à gérer les différences suppose des innovations, des expérimentations, des essais, des erreurs, des réajustements.

Jacqueline Caron : Quand revient septembre… Guide sur la gestion de la classe participative

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s