TDA/H, un plus pour la classe

Nouveau logo
TDA/H : un plus pour la classe

Voici un synthèse du travail réalisé par les élèves de la Haute Ecole Namur Liège Luxembourg, le 17 mai 2017, lors de la Journée « Enseignement spécialisé et pédagogies visant l’intégration sociale »

Dans ma relation avec moi-même

Je risque plus de tension, d’être plus stressé.

Et donc cela m’incite à :

• Plus de remises en question.

• Plus de soif de nouveaux apprentissages pour apprendre à mieux gérer les situations difficiles.

• Aiguiser ma patience, mon sens de l’organisation, ma manière de communiquer.

Dans ma relation avec l’élève

Je risque d’avoir plus de difficultés pour organiser la classe et respecter le timing des leçons.

Je risque aussi de punir l’enfant plus fréquemment, voire publiquement. Le risque d’escalade est aussi plus grand.

Je peux éprouver du tracas, de l’inquiétude, voire de la peur devant cet élève, car ses réactions sont imprévisibles… et risquent de me déstabiliser dans la gestion du groupe classe.

Je risque aussi d’être influencé par « la mauvaise réputation de l’élève » (effet Pygmalion)

Et donc cela m’incite à :

• Une attitude plus humaine et plus compréhensive, porter plus d’attention à l’élève en difficulté, revoir mes exigences vis-à-vis de l’élève, lui offrir des moments particuliers, lui offrir confiance et responsabilité, l’encourager.

• Une remise en question des procédés pédagogiques, différenciation, trouver des aménagements qui conviennent à l’élève en fonction de ses difficultés

• Aménager l’espace scolaire, canaliser le besoin de bouger.

• Porter une attention plus particulière sur les habiletés sociales de l’élève et son intégration dans le groupe classe.

• Bien différencier l’élève et son comportement.

Dans ma relation avec le groupe classe

Les autres élèves peuvent éprouver de la difficulté pour comprendre les aménagements que je donne à l’élève qui a un TDA/H.

Et donc cela m’incite à :

• Expliquer aux autres élèves la différenciation (égalité ≠ équité)

• Réorganiser le groupe classe en fonction de chacun.

Dans ma relation avec les autres enseignants

Risque de désaccord, de reproches mutuels entre enseignants et aussi risque d’escalade des reproches que nous faisons envers l’élève.

Et donc cela m’incite à :

• Une meilleure communication entre enseignants

• Une relation d’entr’aide entre enseignants pour trouver un moyen de gérer la situation

• Susciter des réunions d’information quant au trouble et ses conséquences

Dans ma relation avec les parents

Risque que je sois jugeant avec les parents. Risque d’avoir des récriminations des autres parents. Risque aussi d’être jugés « mauvais enseignant » par les parents

Et donc cela m’incite à :

• Mieux communiquer avec les parents de l’enfant dans le but de mieux connaître l’enfant et développer le partenariat enseignants – parents.

• Evaluer avec les parents les dispositifs mis en place pour aider l’enfant.

• Demander l’aide du centre PMS

• Elaborer des réunions pour permettre les échanges entre parents ; entre parents et enseignants

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s