Témoignage d’adulte : Louise

profiltdah-4


Mais qui suis-je ? Louise ou TDA/H ?

C’est une des grandes questions que je me pose en ce moment. Après tant d’années où je me suis efforcée à me cacher de ce que je suis et bien oui, je peux dire que je me suis perdue. J’ai mis tellement de choses en place pour ne pas qu’on remarque que j’étais différente, pour effacer mes faiblesses sur lesquelles je n’arrivais pas à trouver un nom. Il m’aura tout de même fallu 24 ans pour découvrir que mon mal n’était pas un truc que je m’étais inventé et qu’il s’appelait TDA/H. Pousser les portes des bons spécialistes aura été difficile mais finalement bien moins difficile que de vivre une vie où on ne se sent jamais à sa place ou à la hauteur.

Avec comme la plupart des TDA/H une scolarité difficile où je criais à qui voulait bien l’entendre que je détestais l’école, oh oui je l’ai vraiment maudite. Malgré tous les efforts, jamais je n’arrivais au résultat que les autres avaient, ce qui était très frustrant. Petit exemple, les devoirs : certains faisaient leurs devoirs en une heure pendant que moi je restais des heures dessus sans parfois réussir à les terminer. Un véritable calvaire pour moi mais surtout pour mes parents qui ne savaient plus comment faire avec moi. Plutôt discrète et travailleuse j’ai toujours été aidée par mes profs même dans le secondaire.

Malgré tout je n’ai jamais réellement trouvé ma voie, après avoir essayé différentes options, j’ai fini par laissé tomber mais je ne pouvais quand même pas rester sans rien faire et j’ai donc dû découvrir le monde du travail, et quel monde pour une TDA/H qui s’ignorait. J’ai beaucoup souffert avec beaucoup d’échecs. Ou j’étais trop lente, distraite, les consignes difficiles à retenir et à respecter et donc vous vous en doutez mon estime de moi-même qui n’était déjà pas très élevée, s’est alors complètement éteinte.

Personne n’aurait pu imaginer une seconde ce que je vivais tellement j’arrivais à donner le change, même moi j’ai réussi à me persuader que tout était normal et que tout allait bien jusqu’au point de non retour et quelle violence je me suis faite quand je suis revenue les pied sur terre. Ca fait tout juste un an que j’ai été diagnostiquée et quelle année difficile j’ai vécue, à me battre un peu plus contre ce fameux TDA/H, une vraie guerre intérieure. 

Aujourd’hui, je suis en train de reprendre sérieusement le dessus et j’en suis très fière, et pouvoir enfin être heureuse, chaque pas que je franchis deviens une victoire et quand je regarde derrière moi je peux me dire que j’en ai franchis un gros nombre, le prochain gros défi que je me lance c’est de créer un avenir professionnel qui me comble vraiment. Les idées se forment mais reste à voir si elle sont réalisables pour que je puisse en faire profiter des gens qui le méritent amplement. J’aimerais pouvoir travailler avec des TDA/H qui ont juste besoin du petit coup de pouce. Enfin c’est un début d’idée… Je continue à méditer là-dessus !!!

La dernière chose que j’ai à dire c’est que chaque être à droit à avoir sa part du bonheur, et surtout ne vous oubliez pas vous-même.

Copyright © TDA/H Belgique asbl – http://www.tdah.be – All Rights Reserved.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s