Témoignage : enfin trouver la paix intérieure

profiltdah-4

La première fois nous sommes allés chez le psychiatre pour mon fils sur les conseils de toute l’équipe pédagogique de son école car il était insupportable et il n’arrêtais pas de faire le clown.
C’est après une heure de consultation et après avoir expliqué les problèmes comportementaux de mon fils que le docteur m’a dit qu’il souhaitais me revoir personnellement car il avais décelé dans mon attitude des signes flagrants de TDA/H.
Effectivement après avoir passé tous les test il s’est avéré que j’étais bien TDA/H.
Je m’étais déjà reconnue dans son attitude ….. en effet j’ai toujours été casse cou, je me suis même retrouvée plusieurs fois à l’hôpital après avoir effectué des cascades inconsidérées.
Ma scolarité a été un véritable calvaire, rester assise pendant des heures m’étais très pénible.
Je faisais souvent le clown j’étais l’attraction de la classe, tout le monde m’aimait bien pour mon excentricité mais j’avais beaucoup de mal à me concentrer sur les matières qui ne m’intéressaient pas, mon esprit passant son temps à vagabonder.
Ce n’étais pourtant pas de la mauvaise volonté.
Le pire c’était d’apprendre des choses inintéressantes par coeur du style la grammaire ou les tables de multiplication. J’ai pourtant suivi une scolarité normale car j’avais quand même la faculté de comprendre vite pendant mes rares moments de calme.
De part mon attitude, j’étais très souvent punie, je détestais donc l’école et les profs qui étaient pour moi des bourreaux.
Je me suis fait renvoyer de quelques écoles.
Bref c’est à la fin de la 3ème que j’ai enfin quitté le circuit scolaire.
Ce qui me dégoûte le plus c’est que j’aurais pu réussir des études supérieures, j’en avais les capacités..
Mais heureusement je m’intéresse à plein de choses j’ai donc acquis une certaine culture par moi même car bizarrement j’arrive à me concentrer correctement sur les choses qui m’intéressent (livres, informatique, internet etc…) …donc je continue, c’est après qu’a commencé mon « errance » professionnelle
J’ai commencé à faire un apprentissage dans un labo photo dans le but de devenir reporter photographe, tout se passait relativement bien puis entre temps j’ai laissé tomber pour me diriger vers autre chose puis encore autre chose.
J’ai toujours eu beaucoup d’ambition mais je n’ai jamais fini ce que j’entreprenais parce que bien sur pour arriver à quelque chose il faut inévitablement passer par de mornes étapes où je me suis toujours cruellement ennuyée, de plus j’ai toujours eu beaucoup de mal à me projeter dans l’avenir d’une manière cartésienne, de toute façon je tourne tout en dérision et toutes les situations qu’elles soient positives ou négatives me donnent l’occasion de mettre une pointe d’humour, si bien que je peux donner l’impression d’être d’un j’en foutisme hors normes, mais en fin de compte je ne m’en fout pas tant que ça, comme tout le monde j’aurais préféré réussir dans la vie.
Je n’ai jamais pu garder un travail , je suis toujours partie de moi même pour quelque chose de « mieux », car j’ai toujours rêvé de vivre des choses intenses, vivre des aventures, découvrir des horizons nouveaux, mais je me suis toujours heurtée aux méandres de cette si ennuyeuse et prévisible société, où je n’ai pas ma place, si bien que mes rêves et mes illusions de réussite professionnelle se sont peut à peut envolés, creusent le fossé entre moi et cette société, je suis blasée.
Je me suis tournée vers le virtuel, un dérivatif pour exulter, je peux enfin vire des aventures passionnantes en travers des jeux vidéos ou laisser libre court à mon imagination en écrivent des trucs rocambolesques sur internet .
J’ai déménagée 11 fois en 12 ans (heureusement je suis assez extravertie et je me fait des amis partout).
En plus je suis tête en l’air alors j’oublie souvent des choses, si je ne note pas tout je suis perdue.
J’ai passé ma vie a courir après un idéal, quelque chose de meilleur,(la monotonie m’ennuie, les petites habitudes, les inlassables rituels de tous les jours sont un véritable cauchemar), je voudrais faire pleins de truc intéressants mais je n’arrive à rien, ma vie est un éternel changement mais je tourne en rond et en fin de compte je me donne l’impression de brasser de l’air pour rien.
Pour imager la situation, c’est comme si je courrais continuellement sur un chemin vers quelque chose tout en sachant qu’il vaudrait mieux que je continue tout droit,d’autres routes se présentent à moi alors je bifurque et change de route, ainsi de suite et comme dans un labyrinthe dans lequel je me retrouve coincée ne sachant plus ou aller, mais en gardant toujours l’espoir qu’un jour je trouverais le plan pour en sortir et enfin m’arrêter dans une prairie ou je ne courrais plus et pourrais enfin trouver la paix intérieure.

Copyright © TDA/H Belgique asbl – http://www.tdah.be – All Rights Reserved.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s