Comment entrer en contact avec l’enseignant du secondaire pour être entendu

Comment entrer en contact avec l’enseignant du secondaire pour être entendu

Enseignante depuis 30 ans dans une école secondaire et accompagnatrice d’adolescents en difficultés d’apprentissage, je vous livre ici quelques trucs et astuces pouvant vous aider dans la communication parents – enseignants.

Il est important de choisir les moments adéquats c’est-à-dire ceux où le personnel éducatif sera le plus réceptif.

Par ordre chronologique :

  • Lors de l’inscription, signalez que votre enfant est atteint de TDA/H et émettez le souhait d’avoir un enseignant – titulaire à l’écoute. Songez à vous informer des remédiations et de l’étude dirigée.
  • A la rentrée, vers le 15 septembre le temps que le titulaire ait pris ses marques avec sa classe, prévoyez un contact avec celui-ci. Le journal de classe est l’outil de communication idéal pour la prise d’un Rendez-vous.

  • Lors de cette première entrevue, expliquez votre implication dans la scolarité de votre enfant afin de mettre en évidence votre souhait de partenariat, formulez les principaux besoins de votre enfant sachant que des aménagements peuvent être mis en place. Partagez les stratégies gagnantes qui ont été mises en place antérieurement.

Dans un premier temps, voici quelques demandes qui devraient facilement être entendues :

  • placer l’enfant au premier rang dans la rangée du milieu pour une meilleure lecture du tableau et à côté d’un élève calme pour une meilleure attention ou encore seul sur un banc.

  • permettre l’utilisation d’une balle anti-stress.

  • distribuer une lettre informative rédigée par vos soins au reste de l’équipe éducative à savoir aux autres professeurs et à l’éducateur. Songez à y mentionner brièvement les points évoqués avec le titulaire, les stratégies efficaces utilisées antérieurement et surtout les accords pris lors de l’entrevue. De cette manière tous les intervenants auront reçus les informations complètes. Indiquez-y vos n° de tél./gsm et adresse mail afin d’être facilement et rapidement joignable.

  • Permettre l’utilisation du gsm au terme de la journée afin de photocopier un journal de classe en ordre.

  • convenir avec le titulaire d’un moyen et d’une fréquence de communication jusqu’au 1er bulletin aux alentours de la mi-octobre près de la Toussaint.

  • Dans le courant du mois de novembre, prenez RV avec le PMS afin que celui-ci relaye une fois encore l’information en conseil de classe de fin de trimestre. Les professeurs peuvent avoir « zappé » l’information. Ces derniers enseignent à une bonne centaine d’élèves chaque année.
  • Fin décembre ou début janvier selon les écoles, lors de la réunion des parents – professeurs.

Tentez de mener l’échange en l’orientant solutions et non responsabilités.

Il ne s’agit pas d’avoir tort ou raison mais bien de parvenir à faire progresser votre enfant. Si nécessaire, réajustez vos souhaits et mettez-vous d’accord sur les nouvelles stratégies à adopter pour le trimestre suivant. Proposez éventuellement l’utilisation d’une feuille de route si cela n’a pas encore été fait.

Quelques paroles de remerciement pour l’énergie consacrée à votre enfant seront toujours appréciées.

  • Début du 2è trimestre, faites à nouveau parvenir un petit mot récapitulatif sur les nouvelles stratégies à adopter et transmettez celui-ci au titulaire. Ce dernier le distribuera à ses collègues. « Les paroles s’envolent, les écrits restent »
  • Le reste de l’année, poursuivez sur le même modus vivendi au gré de l’agenda scolaire, les moments-clés correspondant aux dates de programmation des bulletins et des réunions parents – enseignants Vous trouverez très certainement ces dates sur le site de l’établissement scolaire

Gardez à l’esprit qu’il est toujours préférable en cours d’année de traiter d’abord avec l’enseignant avec lequel un problème se présente plutôt que de contacter d’abord le titulaire ou la direction. Cela évitera la déformation de vos propos pouvant conduire à des tensions inutiles.

Sachez que l’éducateur peut également vous entendre et être un allié de choix.

Vous pouvez aussi entrer en contact avec l’association des parents afin de créer un cercle de soutien au sein de l’école.

Martine Hardy
Agrégée de l’enseignement secondaire et coach scolaire

info@martinehardy.be

Bienveillance et rigueur, attention sans tension

Formée en gestion mentale, – des conflits, techniques de yoga dans l’éducation, fleurs de Bach …

Vous trouverez ici une version imprimable de cet article.
Article TDAH