Brochure : les enfants avec un TDA/H à la maison

Pour lire cette brochure, cliquez sur l’image.
ob_83a616_tdah-a-la-maison-1-anae

Publicités

Trop de café pendant la grossesse et des enfants hyperactifs…

Trop de café pendant la grossesse et des enfants hyperactifs…

L’augmentation de l’incidence des troubles mentaux chez l’enfant a conduit à rechercher des facteurs potentiels périnatals susceptibles d’affecter leur santé mentale. Le tabac et l’alcool pendant la grossesse pourraient favoriser les troubles de l’attention avec hyperactivité. Le café est un stimulant souvent consommé et la caféine franchit la barrière placentaire pour gagner le cerveau fœtal. Chez l’animal, la caféine à hautes doses pendant la gestation augmente l’agitation des jeunes animaux.

Une équipe danoise a repris les données de 47 491 enfants enrôlés dans la « Danish National Birth Cohort » entre 1996 et 2002. Les informations sur la consommation de caféine avaient été recueillies à 15 et 30 semaines de grossesse. Quand les enfants ont atteint l’âge de 11 ans un questionnaire standard « Strenght and Difficulties Questionnaires » a été rempli par les enfants, les parents et les enseignants.

Une consommation élevée de café à 15 semaines de grossesse augmenterait le risque de TDAH

L’apport d’une tasse de café a été estimé à 100 mg de caféine et d’une tasse de thé à 50 mg. Les enfants ont été classés en 4 groupes selon la consommation maternelle pendant la grossesse : 0 tasse (référence), 0,5-3, 4-7, ≥ 8 tasses/ jour. A 15 semaines de gestation, 11,9 % des femmes consommaient plus de 3 tasses de café par jour et 3 % et 4 % des femmes respectivement 8 ou plus tasses de café ou de thé. Ce niveau de consommation a été associé à une augmentation du risque de troubles de l’attention avec hyperactivité (TDAH) : risque relatif [RR] 1,47, (intervalle de confiance à 95 % [IC] 1,18-1,83), de conduites d’opposition (RR 1,22, IC 1,01-1,48) et de tout trouble psychiatrique (RR 1,23, IC 1,08-1,40). Ces mêmes associations n’ont pas été retrouvées avec une consommation de caféine similaire à 30 semaines. Le tabagisme ne modifiait pas l’association avec le TDAH ; la liaison avec un niveau socioéconomique bas était forte (RR 2,11) mais sans modification significative du risque lié à la caféine. La consommation maternelle de thé (8 ≥ tasses) était associée à une augmentation du risque de troubles de type anxiété-dépression (RR 1,28 IC 1,09-1,52) et de tout trouble psychiatrique (RR 1,24 IC 1,11-1,40). A 15 semaines, une augmentation du risque de TDAH a été observée avec l’augmentation des doses de caféine consommées, significative à partir de 750 mg/jour.

Un apport élevé de caféine à 15 semaines de gestation par du thé ou du café est ainsi apparu associée à une augmentation du risque de troubles du comportement à l’âge de 11 ans. Le cerveau fœtal semble plus sensible à 15 semaines qu’à 30 semaines.

Pr Jean-Jacques Baudon

RÉFÉRENCE

Hyolgaard Mikkelsen S et coll. : Maternal caffeine consumption during pregnancy and behavioral disorders in 11-year-old offspring: a Danish national birth cohort study. J Pediatr., 2017:189:120-127

http://www.jim.fr/medecin/actualites/medicale/e-docs/trop_de_cafe_pendant_la_grossesse_et_des_enfants_hyperactifs_168187/document_actu_med.phtml 

TDAH, peut-être une question de vitamine D

TDAH, peut-être une question de vitamine D

Alors que « le rôle de la vitamine D sur la croissance osseuse et la minéralisation est connu depuis plus d’un siècle », des recherches plus récentes concernent des « manifestations extra-squelettiques » de l’hypovitaminose D chez l’enfant, explique une équipe de l’Université d’Odense (Danemark). Ces travaux portent notamment sur des associations entre le niveau de la 25-hydroxyvitamine D (D2 + D3) chez la mère (durant la grossesse) et l’évolution ultérieure de l’enfant : développement psychomoteur, langage… Certaines études ont ainsi relié les troubles de l’attention avec hyperactivité (TDAH) à une hypovitaminose D durant la vie intra-utérine ou en période néonatale, mais leurs résultats semblent « limités et contradictoires. »

 Pour préciser ces liens éventuels entre hypovitaminose D in utero et TDAH dans la petite enfance (car l’âge au diagnostic de ces troubles paraît de plus en plus précoce…), ces chercheurs danois ont réalisé une étude de cohorte portant sur 1 233 enfants (âgés en moyenne de 2,7 ans ± 0,6 ans) pour lesquels ils disposaient d’échantillons de sang du cordon ombilical (conservés à –80°C, puis analysés par spectrométrie de masse et chromatographie) et de questionnaires Child Behaviour Checklist[1] renseignés (cent questions posées aux parents pour dépister les TDAH chez de très jeunes enfants).

Une relation inverse entre taux de vitamine D dans le sang du cordon et intensité des symptômes du TDAH

Après exploitation statistique des données (régression multiple, ajustement, avec des covariables comme l’âge maternel, la parité, la saison de naissance ou d’éventuels antécédents psychiatriques chez les parents), les auteurs observent une « association inverse » entre le taux de la 25-hydroxyvitamine D dans le sang du cordon et l’intensité de la symptomatologie de type TDAH chez les jeunes enfants. Plus précisément, des taux de vitamine D  > 25 nanomoles par litre et des taux  > 30 nanomoles par litre sont associés à des scores plus faibles aux échelles d’évaluation des TDAH, comparativement à des taux de vitamine D  ≤  25 nanomoles par litre (p = 0,035) et à des taux  ≤ 30 nanomoles par litre (p=0,043), avec un risque de TDAH diminuant de 11 % pour une augmentation de 10 nanomoles par litre du taux de vitamine D dans le sang du cordon.

Selon les auteurs, cette association inverse suggère un « effet protecteur » in utero de la vitamine D contre le risque futur de TDAH chez le jeune enfant. Bien qu’un suivi prolongé des enfants soit nécessaire pour confirmer un tel « impact psychopathologique» du déficit en vitamine D, les auteurs conseillent de recourir à « une supplémentation en vitamine D durant la grossesse » pour réduire ce risque de TDAH chez l’enfant.

[1] https://en.wikipedia.org/wiki/Child_Behavior_Checklist

Dr Alain Cohen

RÉFÉRENCE

Mossin MH et coll.: Inverse associations between cord vitamin D and attention deficit hyperactivity disorder symptoms: A child cohort study. Aust N Z J Psychiatry 2017 ; 51 : 703–710.

http://www.jim.fr/medecin/actualites/medicale/e-docs/tdah_peut_etre_une_question_de_vitamine_d_167715/document_actu_med.phtml

Learn To Be Cool : Stage pour les ados de 12 à 16 ans à Liège

Nouveau logo
Learn To Be Cool : Stage pour les ados de 12 à 16 ans
Ce programme vous est proposé, gratuitement, grâce au soutien de la BNP Paribas Fortis Foundation.

Au programme : 
– Gestion du stress et des apprentissages
– Reconnaître les différents stress en identifiant les signaux
– Apprendre à relaxer en utilisant l’outil approprié (gestion de la pensée, mantra, EFT, respiration, …)
– Utiliser une check liste
– Systématiser les rappels nécessaires
– Donner du sens à son cours et mémoriser facilement en choisissant le bon outil (carte mentale, cartes flash, …)
– Se poser les bonnes questions pour apprendre une matière ou relire un travail

Formatrice : Anne-Françoise Pirard – Enseignante et coach en psychoéducation 

Quand : les 30, 31/10 – 2 et 3/11 de 13h30 à 16h00

Adresse du jour : quai Mativa 38, 4020 Liège.

Participation : gratuit avec caution de 100€

Renseignements et inscription par mail : tdahetco@gmail.com

Au coeur du TDA/H : Formation pour les adultes avec un TDAH, à Liège

Nouveau logo
Au coeur du TDA/H : Formation pour les adultes avec un TDAH

Au programme : 

Découverte du TDA/H : comment le définir, les symptômes, les causes, les conséquences, le diagnostic, les traitements, …

Comment être aidant pour soi-même : ce qui apaise ou enflamme les symptômes, comment aménager ses besoins

Où et comment trouver les clés de sa motivation

Des attitudes et des stratégies qui favorisent l’attention et la productivité

Travailler avec ses forces et externaliser ses faiblesses

Formatrice : Anne-Françoise Pirard – Enseignante et coach en psychoéducation 

Quand : le vendredi 22 septembre de 9h00 à 16h00.

Adresse du jour : quai Mativa 38, 4020 Liège. Participation : 90 euros 

Renseignements et inscription par mail : tdahetco@gmail.com