Ateliers Ados « Math » à 1190 Bruxelles

Atelier Math - TDA
Pour voir l’affiche en format pdf, cliquez ici.

Inscriptions ouvertes à 1 ou plusieurs ateliers

Inscriptions, renseignements et conditions

Fabienne Lacroix • 0479/53.86.76 • fbn.lacroix@gmail.com

Learn To Be Cool : Stage pour les ados de 12 à 16 ans à Liège

Nouveau logo
Learn To Be Cool : Stage pour les ados de 12 à 16 ans
Ce programme vous est proposé, gratuitement, grâce au soutien de la BNP Paribas Fortis Foundation.

Au programme : 
– Gestion du stress et des apprentissages
– Reconnaître les différents stress en identifiant les signaux
– Apprendre à relaxer en utilisant l’outil approprié (gestion de la pensée, mantra, EFT, respiration, …)
– Utiliser une check liste
– Systématiser les rappels nécessaires
– Donner du sens à son cours et mémoriser facilement en choisissant le bon outil (carte mentale, cartes flash, …)
– Se poser les bonnes questions pour apprendre une matière ou relire un travail

Formatrice : Anne-Françoise Pirard – Enseignante et coach en psychoéducation 

Quand : les 30, 31/10 – 2 et 3/11 de 13h30 à 16h00

Adresse du jour : quai Mativa 38, 4020 Liège.

Participation : gratuit avec caution de 100€

Renseignements et inscription par mail : tdahetco@gmail.com

Idée lecture « TDA/H mode d’emploi

EB5046_alarescousse_TDAH_cvr_erasme_LR

TDA/H, mode d’emploi
Auteur : Pascale De Coster – Fondatrice http://www.tdah.be

Vivre avec le Trouble Déficitaire de l’attention avec ou sans Hyperactivité au quotidien : un outil vivant et pratique qui vous aidera à mieux faire face à ce trouble au quotidien.

Chaque enfant atteint de TDA/H est unique, tout comme chaque parent…

Il ne saurait donc y avoir une méthode d’éducation universelle et adéquate pour tous.

Vous trouverez dans cet ouvrage des stratégies, des outils, des pistes, … que chacun adaptera en fonction de l’enfant, de son âge, de ses symptômes, des circonstances etc.

C’est parce qu’élever un enfant atteint de TDA/H est un travail de chaque instant que vous, ses parents, méritez toute notre admiration !

Vous pouvez le commander :

– Via le site des éditions Erasme  ou par téléphone au  +32 (0)81 208680.

– Chez votre libraire en précisant le numéro d’ISBN : 9782874383533

– Ou via Amazon

Retrouvez Pascale De Coster sur Facebook via :
– sa page Pascale De Coster sur Facebook
– la page « TDA/H mode d’emploi »

Témoignage de Wallace, enseignant

Petit témoignage vécu dans ma classe de deuxième année primaire cette année . Lucien , diagnostiqué TDA/H, faisait partie de mes élèves. Passage délicat en première année, redoublement. Il arrive chez moi ébranlé, désorienté, peu d’estime de soi, souvent puni en et hors classe… Le coupable idéal… Clairement, on ne lui a pas permis de s’exprimer. Excellent contact avec la maman et puis … D’un élève rejeté par ses pairs, il est devenu une personne de référence en et hors classe. En 6 mois, son avenir s’est éclairci. Il a plein de potentiel que notre système scolaire avait écrasé . L’école peut faire très mal en voulant former des élèves standards, des petits soldats. En avril Lucien a déménagé, retour en France et je le regrette beaucoup. Il nous a beaucoup apporté. C’est la conjonction de plusieurs facteurs qui a permis cette belle évolution. Le climat de classe, la coopération, les rapports avec les parents, avec la pédiatre, la logopède. 

 

Wallace, enseignant.

TDA/H, un plus pour la classe

Nouveau logo
TDA/H : un plus pour la classe

Voici un synthèse du travail réalisé par les élèves de la Haute Ecole Namur Liège Luxembourg, le 17 mai 2017, lors de la Journée « Enseignement spécialisé et pédagogies visant l’intégration sociale »

Dans ma relation avec moi-même

Je risque plus de tension, d’être plus stressé.

Et donc cela m’incite à :

• Plus de remises en question.

• Plus de soif de nouveaux apprentissages pour apprendre à mieux gérer les situations difficiles.

• Aiguiser ma patience, mon sens de l’organisation, ma manière de communiquer.

Dans ma relation avec l’élève

Je risque d’avoir plus de difficultés pour organiser la classe et respecter le timing des leçons.

Je risque aussi de punir l’enfant plus fréquemment, voire publiquement. Le risque d’escalade est aussi plus grand.

Je peux éprouver du tracas, de l’inquiétude, voire de la peur devant cet élève, car ses réactions sont imprévisibles… et risquent de me déstabiliser dans la gestion du groupe classe.

Je risque aussi d’être influencé par « la mauvaise réputation de l’élève » (effet Pygmalion)

Et donc cela m’incite à :

• Une attitude plus humaine et plus compréhensive, porter plus d’attention à l’élève en difficulté, revoir mes exigences vis-à-vis de l’élève, lui offrir des moments particuliers, lui offrir confiance et responsabilité, l’encourager.

• Une remise en question des procédés pédagogiques, différenciation, trouver des aménagements qui conviennent à l’élève en fonction de ses difficultés

• Aménager l’espace scolaire, canaliser le besoin de bouger.

• Porter une attention plus particulière sur les habiletés sociales de l’élève et son intégration dans le groupe classe.

• Bien différencier l’élève et son comportement.

Dans ma relation avec le groupe classe

Les autres élèves peuvent éprouver de la difficulté pour comprendre les aménagements que je donne à l’élève qui a un TDA/H.

Et donc cela m’incite à :

• Expliquer aux autres élèves la différenciation (égalité ≠ équité)

• Réorganiser le groupe classe en fonction de chacun.

Dans ma relation avec les autres enseignants

Risque de désaccord, de reproches mutuels entre enseignants et aussi risque d’escalade des reproches que nous faisons envers l’élève.

Et donc cela m’incite à :

• Une meilleure communication entre enseignants

• Une relation d’entr’aide entre enseignants pour trouver un moyen de gérer la situation

• Susciter des réunions d’information quant au trouble et ses conséquences

Dans ma relation avec les parents

Risque que je sois jugeant avec les parents. Risque d’avoir des récriminations des autres parents. Risque aussi d’être jugés « mauvais enseignant » par les parents

Et donc cela m’incite à :

• Mieux communiquer avec les parents de l’enfant dans le but de mieux connaître l’enfant et développer le partenariat enseignants – parents.

• Evaluer avec les parents les dispositifs mis en place pour aider l’enfant.

• Demander l’aide du centre PMS

• Elaborer des réunions pour permettre les échanges entre parents ; entre parents et enseignants