Troubles de l’attention, de nombreux adultes concernés

TDAHadulte
Pour lire l’article en format pdf c’est ici : articleTDA:H 01:20
Pour lire les deux articles sur le sujet en ligne :

https://www.dhnet.be/actu/sante/troubles-de-l-attention-les-adultes-sont-aussi-concernes-par-le-tdah-5e20999cd8ad5830317d7dd3

https://www.lalibre.be/planete/sante/troubles-de-l-attention-les-adultes-sont-aussi-concernes-par-le-tdah-5e2197c3d8ad58303180e3d3

 

Les TDAH coûtent cher !

Les TDAH coûtent cher !

Introduite au départ comme une problématique touchant essentiellement les enfants et les adolescents, la notion de troubles déficitaires de l’attention avec hyperactivité (TDAH) est considérée désormais comme une affection pouvant concerner tous les âges et donc l’âge adulte où elle entraîne notamment des conséquences psychologiques considérables  avec souvent un lourd impact  financier pour les intéressés.

Une étude réalisée au Danemark confirme cette incidence socio-économique des TDAH en comparant les revenus et les dépenses de santé dans 460 fratries d’adultes de 18 à 50 ans où l’un des membres relève d’un diagnostic de TDAH, mais pas l’autre. Selon que le sujet est ou n’est pas étiqueté « avec TDAH », les auteurs observent des « différences significatives » pour plusieurs critères. En cas de TDAH, on constate par exemple, comparativement à l’absence de TDAH :

• une perte de revenus professionnels : –31 % ;

• un montant plus modeste de l’impôt sur le revenu : –40 % ;

• des dépenses de médicaments plus importantes : +360 % ;

• des dépenses de santé plus élevées pour des soins de médecine générale : +43 % ;

• des dépenses de santé plus élevées pour des soins spécialisés : +192 %.

Pour l’année 2010, les TDAH ont été à l’origine d’ « un surcoût moyen de 20 134 € chez chaque adulte concerné », par rapport au membre de la même fratrie sans TDAH. Au vu de ces statistiques préoccupantes, les auteurs estiment que la présence de TDAH à l’âge adulte représente concrètement des dépenses substantielles pour les sujets concernés eux-mêmes et pour la société  (qui subit à la fois une baisse des recettes fiscales et un alourdissement des frais d’assurance-maladie). Il serait utile de consacrer des recherches et une part des politiques de santé à l’identification des TDAH et à des stratégies d’intervention pour atténuer leur impact négatif  pour l’individu comme pour la collectivité, afin d’améliorer la qualité de vie des intéressés et de réduire les coûts imputables à ces troubles.

Dr Alain Cohen

RÉFÉRENCE

Daley D et coll.: The economic burden of adult attention deficit hyperactivity disorder. European Psychiatry, 2019 ; 61 : 41–48.

https://www.jim.fr/medecin/actualites/medicale/e-docs/les_tdah_coutent_cher__180241/document_actu_med.phtml  

« Ou ai-je la tête ? : Mieux vivre son TDA/H en tant qu’adulte « 

41apjuVTwLL._SX319_BO1,204,203,200_
« Ou ai-je la tête ? : Mieux vivre son TDA/H en tant qu’adulte « , le nouveau livre de Pascale De Coster, fondatrice de l’asbl TDA/H Belgique est enfin sorti de presse.
Vous pouvez l’acheter en ligne ou le commander chez votre libraire habituel.

Un guide pratico-pratique pour apprendre à mieux vivre avec le TDA/H

Le Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité, largement documenté chez l’enfant, reste encore méconnu chez l’adulte. Pourtant, cette  pathologie fréquente perturbe, tout au long de leur existence, la vie personnelle, familiale, affective, scolaire et professionnelle des personnes qui en sont atteintes.

L’expérience et l’authenticité de l’auteure, les outils pratiques et les témoignages qui émaillent ce livre inspirant vous apprendront comment contourner et réduire l’impact négatif de cette pathologie afin de développer votre plein potentiel. Un outil inestimable pour toute personne atteinte de TDA/H !

Pascale De Coster est auteure de livres pour enfants et d’ouvrages consacrés au TDA/H. Touchée directement par ce trouble et fondatrice de l’association TDA/H Belgique, elle s’implique depuis de nombreuses années dans l’aide aux personnes qui y sont confrontées.

Témoignage : le TDA/H est une souffrance

profiltdah-4

Le TDA/H est une souffrance. 

Ma première souffrance date « des bancs de l’école » où je me sentais tellement différent des autres enfants sans jamais pouvoir mettre le doigt sur le trouble qui me rongeait.

Ma lenteur, mes distractions, ma trop grande sensibilité ont été mises sur le compte « d’un manque de maturité », puisque né fin décembre… Pourtant après avoir doublé ma 4ème technique, je suis resté ce jeune lent, distrait, trop sensible et si différent.

Alors, j’ai continué à grandir avec ce sentiment d’être moins que les autres, j’ai continué à me dévaloriser jusqu’à l’âge de 40 ans appelé communément « l’âge mûr ».

A ce moment là, j’ai tenté, pendant 4 longues années de thérapies, de restaurer un semblant d’estime de soi… en vain.

C’est à 47 ans qu’un médecin mettra enfin un nom sur le trouble qui me pourrissait la vie depuis si longtemps, « le TDA/H ».  Quel soulagement !

Albert

Copyright © TDA/H Belgique asbl – http://www.tdah.be – All Rights Reserved.

Test évaluatif des symptômes du TDA des adultes

profiltdah-4

Test évaluatif des symptômes
du TDA des adultes

par Daniel G. Amen, Tacoma, WA, janvier 1999 – Amen Clinic

Il est permis de télécharger ou reproduire l’article qui suit, de créer des hyperliens s’y référant ou de l’inclure dans un site web à la condition de bien mettre en évidence en tête dudit article la déclaration suivante:

Ce matériel éducatif est rendu disponible grâce à la courtoisie de Darryl Peterson et de Attention Deficit Disorder Resources, un organisme sans but lucratif qui a son siège social à Tacoma dans l’État de Washington et dont l’objectif est d’aider les personnes déficientes attentionnelles à réaliser leur plein potentiel. Notre abondante documentation ainsi que notre revue trimestrielle sont en vente à l’adresse suivante: ADD Resources, 223 Tacoma AveS, #100, Tacoma, WA. 98402. – Tél.: (253) 759-5085 – Courriel (en anglais): addresources@nventure.com – Site web: www.addresources.org. – Source francophone: le TDA des adultes.

Conjointement à d’autres méthodes diagnostiques, le docteur Amen affirme qu’il utilise le test général suivant du TDA des adultes pour «mieux définir les symptômes du TDA. Aucun déficient attentionnel adulte ne présente tous ces symptômes, mais si vous notez la présence marquante de plus de 20 de ces symptômes, il est plus que probable que vous ayez un TDA.»

Examinez cette liste de comportements et attribuez-vous un pointage (à vous ou à la personne qui vous a demandé de le faire pour elle) pour chacun des comportements qui y apparaissent. Utilisez l’échelle d’évaluation suivante et inscrivez le chiffre approprié à chaque ligne.

0 = jamais; 1 = rarement; 2 = à l’occasion; 3 = souvent; 4 = très souvent.

**Important: Ce test n’est pas un outil d’auto-diagnostic. Son but est simplement de vous aider à déterminer si un TDA peut expliquer les comportements de la personne que vous devez évaluer. Un véritable diagnostic ne peut être fait que par un professionnel d’expérience.

Antécédents

  • ___ *1. Histoire des symptômes du TDA dans l’enfance (distractibilité, problèmes de concentration, impulsivité, agitation). Le TDA n’apparaît pas à 30 ans.
  • ___ 2. Vous n’avez pas toujours vécu à la hauteur de votre potentiel à l’école ou au travail (bulletin mentionnant: «n’utilise pas son plein potentiel.»)
  • ___ 3. Vous avez eu de fréquents problèmes de comportement à l’école (surtout les garçons)
  • ___ 4. Vous mouilliez votre lit après l’âge de 5 ans.
  • ___ 5. Vous avez des antécédents familiaux de TDA, de troubles d’apprentissage, de troubles de l’humeur ou d’abus de substances.

Problèmes de concentration, distractibilité

  • ___ *6. Vous avez des problèmes de concentration à moins d’avoir un intérêt particulier dans quelque chose.
  • ___ *7. Vous êtes facilement distrait, vous avez tendance à vous éloigner du sujet (quoique hyper-concentré à l’occasion).
  • ___ 8. Vous oubliez souvent des détails, par distraction.
  • ___ 9. Vous avez de la difficulté à suivre attentivement les instructions.
  • ___ 10. Vous avez tendance à confondre les choses.
  • ___ 11. Vous passez des lignes en lisant, ou vous commencez par la fin; vous avez de la difficulté à suivre le fil.
  • ___ 12. Vous trouvez difficile d’apprendre de nouveaux jeux, car vous ne pouvez que difficilement suivre le fil des instructions.
  • ___ 13. Vous êtes souvent distrait pendant les relations sexuelles, causant souvent des arrêts ou des coïts interrompus.
  • ___ 14. Vous avez une piètre capacité d’écoute.
  • ___ 15. Vous avez facilement tendance à vous ennuyer, à vous embrouiller.

Agitation

  • ___ 16. Vous êtes agité, vous vous déplacez constamment, vous avez la bougeotte des jambes ou des mains.
  • ___ 17. Vous devez être en mouvement pour réfléchir.
  • ___ 18. Vous avez de la difficulté à rester assis, tel que rester assis longtemps au même endroit, devant un bureau ou au cinéma.
  • ___ 19. Vous avez un profond sentiment d’anxiété ou de nervosité.

Impulsivité

  • ___ 20. Vous êtes impulsif en paroles et/ou en actions (ex.: dépensier).
  • ___ 21. Vous dites ce qui vous passe par la tête sans considérer les conséquences (manque de subtilité).
  • ___ 22. Vous avez de la difficulté à suivre les sentiers battus, à suivre les procédures normales; attitude de «quand plus rien d’autre ne fonctionne, lisez donc les instructions.»
  • ___ 23. Vous êtes impatient, vous avez un faible taux de tolérance à la frustration.
  • ___ 24. Vous êtes prisonnier du moment présent.
  • ___ 25. Vous contrevenez souvent aux règlements de la circulation.
  • ___ 26. Vous changez souvent d’emploi, de façon impulsive.
  • ___ 27. Vous avez tendance à mettre les autres dans l’embarras.
  • ___ 28. Vous mentez ou volez de façon impulsive.

Peu doué pour l’organisation

  • ___ 29. Peu organisé, vous êtes incapable de planifier; vous avez de la difficulté à maintenir un milieu de travail ou un milieu de vie convenable.
  • ___ 30. Vous êtes toujours en retard ou à la course.
  • ___ 31. Vous avez souvent tendance à accumuler les choses («ramasseux»).
  • ___ 32. Vous êtes facilement dépassé par les tâches de la vie quotidienne.
  • ___ 33. Vous êtes mauvais gestionnaire (factures accumulées, comptabilité confuse, argent inutilement dépensé en frais de retard.)

Difficulté à vous y mettre et à persévérer

  • ___ 34. Procrastination chronique ou problèmes de mise en train.
  • ___ 35. Vous entreprenez beaucoup de projets que vous ne terminez jamais; manque de persévérance.
  • ___ 36. Vous avez des élans d’enthousiasme vite refroidis.
  • ___ 37. Vous êtes inefficace, vous mettez trop de temps pour accomplir certains travaux.
  • ___ 38. Vous êtes inconstant au travail.

Négation/négativisme

  • ___ 39. Vous avez un sentiment chronique de ne pas fournir votre plein rendement; sentiment de ne pas être rendu «plus loin que ça» dans la vie.
  • ___ 40. Vous avez un manque chronique d’estime personnelle.
  • ___ 41. Vous avez souvent le sentiment d’une catastrophe imminente.
  • ___ 42. Vous êtes d’une humeur instable.
  • ___ 43. Vous êtes négatif [«rectomyope!»].
  • ___ 44. Vous êtes souvent démoralisé …

Problèmes relationnels

  • ___ 45. Vous avez des difficultés à maintenir des amitiés ou des relations intimes (promiscuité).
  • ___ 46. Vous avez des problèmes d’intimité.
  • ___ 47. Vous avez tendance à être irresponsable.
  • ___ 48. Vous êtes égocentrique, vous manquez de maturité.
  • ___ 49. Vous n’arrivez pas à voir l’importance des besoins ou des activités des autres.
  • ___ 50. Dans vos relations, vous vous exprimez peu.
  • ___ 51. Vous avez parfois des abus de langage à l’égard d’autrui.
  • ___ 52. Vous êtes enclin à des débordements hystériques.
  • ___ 53. Vous évitez les activités de groupe.
  • ___ 54. Vous supportez mal l’autorité.

Tempérament prompt

  • ___ 55. Vous répondez du tac au tac à des insinuations réelles ou imaginaires.
  • ___ 56. Vous avez de fréquents accès de rage. Quête incessante de stimulations fortes.

Quête continuelle de sensations fortes

  • ___ 57. Vous recherchez constamment les sensations fortes (saut en bungee, obsession du jeu, course automobile, emplois stressants, ER doctors[?], vous faites souvent plusieurs choses en même temps).
  • ___ 58. Vous avez tendance à rechercher les situations conflictuelles, vous aimez à argumenter ou à vous obstiner uniquement pour le plaisir de la chose.

Tendance à vous enliser (dans des attitudes ou des comportements)

  • ___ 59. Vous avez tendance à vous préoccuper inutilement et constamment.
  • ___ 60. Vous êtes enclin aux dépendances (nourriture, alcool, drogues et médicaments, travail).

Inversions involontaires

  • ___ 61. Vous inversez des chiffres, des lettres ou des mots.
  • ___ 62. Vous inversez des mots dans les conversations.

Coordination motrice pénible, difficulté à écrire

  • ___ 63. Vous avez de la difficulté à écrire, la transmission de l’information se fait mal de votre cerveau au crayon.
  • ___ 64. Votre écriture cursive étant difficilement lisible, vous préférez les caractères d’imprimerie.
  • ___ 65. Vous avez des problèmes de coordination.

«Plus j’essaie, pire c’est.»

  • ___ 66. Votre performance se détériore sous l’effet de la pression.
  • ___ 67. Angoisse de l’examen: votre mémoire flanche durant un examen.
  • ___ 68. À force d’insistance, votre situation se détériore.
  • ___ 69. Vos travaux scolaires ou professionnels se détériorent sous l’effet de la pression.
  • ___ 70. Lorsque interrogé dans des situations sociales, vous avez tendance à fuir ou à figer.
  • ___ 71. Vous vous fatiguez ou vous vous endormez en lisant.

Problèmes de sommeil et d’éveil

  • ___ 72. Vous avez de la difficulté à vous endormir le soir, vous avez trop de choses à penser.
  • ___ 73. Vous avez de la difficulté à vous éveiller (besoin de café ou d’un autre stimulant ou d’une activité quelconque avant de vous sentir éveillé).

Manque d’énergie

  • ___ 74. Vous avez des périodes de baisse d’énergie surtout l’avant-midi et l’après-midi.
  • ___ 75. Vous vous sentez souvent fatigué.

Sensibilité aux bruits ou aux touchers

  • ___ 76. Vous sursautez pour des riens.
  • ___ 77. Vous êtes sensible au toucher, aux vêtements, au bruit et à la lumière.

Après avoir complété ce test, faites le grand total:

Nombre de lignes avec une note de 3 ou plus: ___

Note à la ligne 1: ___
Note à la ligne 6: ___
Note à la ligne 7: ___

Suggestion du docteur Amen: si vous avez obtenu plus de 20 lignes avec une note de 3 ou plus, il y a de bonnes chances que vous ayez un TDA.

Note: les trois lignes précédées d’une * sont essentielles au diagnostic.

  • TDA/H: Trouble de l’attention (déficit d’attention) avec ou sans hyperactivité
    (AD(H)D: Attention Deficit (Hyperactivity) Disorder)
  • DA: déficient-e attentionnel-le

Titre original: «General Adult ADD Symptom Checklist»
Traduction: GLM, mai 1999