Mon fils ado, atteint de TDA/H nous a écrit

Mon fils ado, atteint de TDA/H nous a écrit

Y’a une question que je me demande avant de me coucher le soir … 
Savent-ils au moins qui je suis ? 
Pourquoi me regardent-ils d’une drôle de manière ? 
Pourquoi ne me regardent-ils même pas du tout ? 
Pourquoi je semble étranger à leurs yeux ? 
Pourquoi me fait-on porter le blâme chaque fois que quelque chose va de travers ? 
Savent-ils vraiment qui je suis ? 
Pourtant, je les connais depuis longtemps … 
J’habite avec eux, sous le même toit, depuis des lunes déjà … 
Aussi loin que je puisse me souvenir, je suis leur frère, leur fils … 
Pourquoi me traitent-ils différemment des autres ? 
Pourquoi ? 
Ai-je fait quelque chose de mal ? 
Quelque chose qui les auraient dérangé ? 
Ces temps-ci, je n’existe pour eux que dans les moments où ils ont besoin de moi … 
Des trucs, des astuces, j’en ai à revendre … 
Des idées, j’en oublie tellement j’en ai … 
Mais j’ai toujours été mis à part, donc je me suis retiré tranquillement… 
Tranquillement mais sûrement … 
J’ai commencé à me taire sur mes idées personnelles, de peur de me faire écraser … 
De peur aussi de déplaire, sûrement … 
Si vous trouvez que je ne parle pas beaucoup, que je ne suis pas souvent là … 
Si c’est le cas, vous venez à peine de vous ouvrir les yeux … 
J’ai toujours été comme je suis maintenant, seulement, vous ne me voyiez pas … 
Maintenant que vous commencez à me voir, il est trop tard pour comprendre … 
J’ai vieilli, j’ai grandi en maturité, j’ai changé … 
Maintenant, j’ai trouvé une personne qui m’aime pour ce que je suis … 
Cette personne m’aime parce qu’elle s’est ouvert les yeux au bon moment pour me dire :  » Je t’aime comme tu es, comme tu l’as toujours été …  » 
Cette personne, je ne la force pas à m’aimer, elle m’aime de cœur … 
J’ai trouvé en elle tout ce que j’ai toujours voulu retrouver chez une personne … 
Elle me fait confiance, elle me comprends, elle me complimente … 
Même si ce n’est souvent pas beaucoup, j’apprécie qu’on me parle de ce que je fais de bien … 
Pas seulement de ce que je fais de mal … 
On ne me dit pas que ce que je fais c’est bien … 
On ne s’informe pas sur ce que j’aime, sur ce que je fais … 
On se ferme les yeux en se disant qu’elle sait ce qu’elle fait … 
Je suis à une période difficile de ma vie … 
Je me demande sans cesse si je fais les bons choix … 
Pour ça, vous ne m’aidez pas non plus … 
J’ai besoin de vous autant que j’avais besoin de vous avant … 
Cette lettre, je l’écrit pour mon frère et mon père … 
Le frère qui fait tout, mais qui reçoit en échange … 
Là est la différence avec moi … 
Ce que je fais, on en entend jamais parler … 
Lui, il lève le petit doigt et tout le monde le suit … 
Simple exemple, c’est un sportif … 
Je l’ai déjà été moi aussi, il y a longtemps … 
J’ai lâché par manque d’intérêt … 
On ne venait jamais me voir jouer, lui on s’en voulait de manquer un de ses matchs … 
Aujourd’hui, il est dans l’élite de sa discipline … 
Moi je me retrouve derrière un bureau et je travaille dans l’ombre … 
Je travaille pour que des jeunes comme lui puissent pratiquer le sport qu’ils veulent … 
En finale de mon texte, j’aimerais lancer un message à ces deux personnes … 
Je me nomme Vincent, j’habite à la même adresse que vous … 
Je suis votre frère … 
Je suis votre fils … 
J’ai besoin de vous … 
Besoin de votre soutien, de votre encouragement, de votre support moral … 
De vos paroles quand je suis dans le besoin … 
Besoin de votre amour … …parce que je vous aime. 

Vincent

L’asbl TDA/H Belgique sur internet

Nouveau logo

Site : http://www.tdah.be

Brochures : http://www.tdah.be/tdah/documentation/brochures

Blog : https://tdahbe.wordpress.com/

Pinterest : https://www.pinterest.com/TDAHBelgique/

Facebook : https://www.facebook.com/tdah.belgique

Livre « TDA/H, mode d’emploi » écrit par Pascale De Coster, fondatrice de www.tdah.be : comment vous le procurer ?

EB5046_alarescousse_TDAH_cvr_erasme_LR

Nous sommes très heureux de vous annoncer la sortie du livre « TDA/H, mode d’emploi » dont l’auteure Pascale De Coster est la fondatrice de l’asbl http://www.tdah.be.

Vivre avec le Trouble Déficitaire de l’attention avec ou sans Hyperactivité au quotidien : un outil vivant et pratique qui vous aidera à mieux faire face à ce trouble au quotidien.

Chaque enfant atteint de TDA/H est unique, tout comme chaque parent…

Il ne saurait donc y avoir une méthode d’éducation universelle et adéquate pour tous.

Vous trouverez dans cet ouvrage des stratégies, des outils, des pistes, … que chacun adaptera en fonction de l’enfant, de son âge, de ses symptômes, des circonstances etc.

C’est parce qu’élever un enfant atteint de TDA/H est un travail de chaque instant que vous, ses parents, méritez toute notre admiration !

Pour le commander :

– En Belgique : Via ERASME: Internet: http://www.editionserasme.be/sitesprimaire ou par téléphone au  +32 (0)81 208680.

Il y a également moyen de l’acheter ou le commander chez votre libraire en précisant le numéro d’ISBN : 9782874383533.

– En France :Via SEDRAP: Internet: http://www.sedrap.fr/frontoffice/catalogues/cata_elem_sedrap_2015/HTML/#64  ou par tel au +32 (0)81 208680 ou au +33 (0) 561436243.

Il est également possible de le commander chez votre libraire en précisant le numéro d’ISBN : 9782874383533.

Vous pouvez également l’acheter directement dans une des librairies suivantes :

LIBRAIRIE ADRESSE CP LOCALITE Tel  EMAIL Site
LIBRAIRIE POLYTECHNIQUE PLACE DES MARTYRS 15 1000 BRUXELLES 02 217 56 47 librairiepolytechnique@skynet.be http://www.librairiepolytechnique.be
LA LIBRAIRIE EUROPEENNE S.A RUE DE L’ORME 1 1040 BRUXELLES 02 231 04 35 info@libeurop.eu www.libeurop.eu
LA LIBRAIRIE DU MIDI BOULEVARD POINCARE 75 1070 BRUXELLES 02 521 68 99 info@librairiedumidi.be www.librairiedumidi.be
FULL LINE S.A AVENUE CHARLES-QUINT 88 1083 BRUXELLES 02 420 19 20 info@full-line.be http://www.full-line.be
ETABLISSEMENTS FREDERIX CHAUSSEE DE VILVORDE 80/3 1120 BRUXELLES 02 411 74 70 ets-frederix@skynet.be www.ets-frederix.be
LIBRAIRIE U.O.P.C. AVENUE GUSTAVE DEMEY 14-16 1160 BRUXELLES 02 648 96 89 commandes@uopc.be www.uopc.be
A.Z. BOUQUINS CHAUSSEE D’ALSEMBERG 711 1180 BRUXELLES 02 343 77 50 azbouquins@yahoo.fr  
A LIVRE OUVERT-LE RAT CONTEUR RUE SAINT-LAMBERT 116 1200 BRUXELLES 02 762 98 76 yves@alivreouvert.be http://www.alivreouvert.be
Librairie Despontin – MyStock RUE DU CHEMIN DE FER 10 1300 WAVRE 010 22 28 49 http://www.librairie-despontin.be  
LIBRAIRIE DE LA MAZERINE SQUARE MARIE POULI 1A 1310 LA HULPE 02 653 14 58 lamazerine@skynet.be www.lamazerine.com
LE PETIT BOUQUINEUR RUE DES FUSILLES 2 1340 OTTIGNIES 010 41 75 30 petit.bouquineur@skynet.be www.petitbouquineur.be
LIBRIS AGORA LOUVAIN-LA-NEUVE PLACE AGORA 11 1348 LOUVAIN-LA-NEUVE 010 45 28 18 lln@libris-agora.com http://www.librisagora.be
L’IVRE DE PAPIER RUE SAINT JEAN 34 1370 JODOIGNE 010 81 62 63 ivredepapier@skynet.be http://www.livredepapier.be
LIBRAIRIE AU P’TIT PRINCE SPRL RUE DE SOIGNIES 9 1400 NIVELLES 067 22 09 52 info@auptitprince.be www.auptitprince.be
LIBRAIRIE GRAFFITI CHAUSSEE DE BRUXELLES 129-131 1410 WATERLOO 02 354 57 96 info@librairiegraffiti.be http://www.librairiegraffiti.be
LIBRIS AGORA LIEGE RUE DES CARMES 7B 4000 LIEGE 04 223 21 25 liege@libris-agora.com http://www.librisagora.be
LA PARENTHESE RUE DES CARMES 24 4000 LIEGE 04 222 42 66 info@laparenthese.be http://www.laparenthese.be
AU FIL D’ARIANE SPRL RUE HENRI HURARD 5 4800 VERVIERS 087 33 64 39 info@aufildariane.be www.aufildariane.be
LIBRAIRIE GERARD CHRISTIAN AVENUE DES COMBATTANTS 10 5000 NAMUR 081 74 06 59 librairie.gerard@skynet.be  
LIBRIS AGORA NAMUR RUE EMILE CUVELIER 53 5000 NAMUR 081 22 06 32 namur@libris-agora.com http://www.librisagora.be
LIBRAIRIE ANTIGONE PLACE DE L’ORNEAU 17 5030 GEMBLOUX 081 60 03 46 librairieantigone@skynet.be http://librairieantigone.skynetblogs.be
DLIVRE SPRL RUE GRANDE 67A 5500 DINANT 082 61 01 90 contact@dlivre.com www.dlivre.com
DELIRE DE LIRE RUE DU CENTRE 88 5590 CINEY 083 21 56 94 deliredelire@gmail.com http://www.deliredelire.be
LIBRAIRIE MOLIERE BOULEVARD TIROU 68 6000 CHARLEROI 071 32 89 19 contact@moliere.be http://www.moliere.com
PAPERAS AVENUE REINE ASTRID 3-5 6280 GERPINNES 071 50 27 26 info@paperas.be www.paperas.be
LIBRAIRIE SCIENTIA PASSAGE DU CENTRE 9-11-13 7000 MONS 065 31 65 62 librairie.scientia@skynet.be www.librairiescientia.eu
ECRIVAIN PUBLIC SPRL RUE DE BROUCKERE 45 7100 LA LOUVIERE 064 28 04 33 librairie-ecrivainpublic@skynet.be http://www.librairie-ecrivainpublic.be
LIBRAIRIE QUARTIER LATIN RUE GRANDE 13 7330 SAINT-GHISLAIN 065 78 54 18 melanie.holbrechts@swing.be  
LA PROCURE RUE DU CYGNE 19 7500 TOURNAI 069 23 59 70 tournai@laprocure.com  
LIBRAIRIE MELPOMENE RUE DE LA STATION 85 7700 MOUSCRON 056 34 81 57 info@melpomene.be www.melpomene.be
LIBRIS AGORA SERVICE RUE ANDRE DELZENNE 4 7800 ATH 068 27 84 70 la-service@libris-agora.com http://www.librisagora.be
LITTERATH RUE ERNEST CAMBIER 18 7800 ATH 068 84 18 46 litterath@gmail.com  
LIBRAIRIE ZIGZAG RUE DE BRUXELLES 14 7850 ENGHIEN 02 396 36 26 capucine@zigzag-livres.be http://www.zigzag-livres.be

Appelez-les Mères Espoir !

Appelez-les Mères Espoir !

Vous les rencontrez un peu partout.
Au marché, dans le métro, chez le médecin…
Parfois, vous assistez aux crises de leurs enfants au parc ou au supermarché. Vous les trouvez très patientes ou trop peu. Quand vous les regardez de près, vous trouvez peut-être qu’elles sont particulièrement cernées, essoufflées. À certains moments, vous vous faites la réflexion qu’elles ont le dos un peu courbé.
Pas toujours facile d’être une maman.
Vous comprenez la plupart du temps.
Malgré tout, il peut vous arriver de vous demander pourquoi elles s’absentent si souvent du travail ? Pourquoi elles ne font pas de bénévolat à l’école ? Pourquoi il y a cette lueur dans leur regard qui semble parfois plongé vers un ailleurs, un invisible…
Si vous les connaissez un peu intimement, vous êtes peut-être parfois irrité de les entendre parler si souvent des mêmes sujets. De vous expliquer le pourquoi du comment et le peut-être au sujet du comportement de leur enfant.
Ces femmes, qui sont des parents comme vous, vous laissent un peu interrogatif. Pourquoi sont-elles si souvent fatiguées ?
Pourquoi vous semblent-elles si souvent désorganisées ?
Pourquoi sont-elles éventuellement en dépression, en processus de séparation ?
Qu’est-ce qui est si différent chez elles ?
Ce sont des mères comme les autres.
Des mères d’enfants différents
Elles vous ressemblent beaucoup. Elles ont porté un enfant, souhaitant le plus beau des avenirs pour lui. Elles ont mangé des légumes frais, bu du lait, passé des échographies, évité l’alcool, lu des bouquins…
Elles ont mis leur bébé au monde et puis un jour, rapidement ou sur le tard, une petite alarme a sonné et il leur a fallu partir à la chasse au diagnostic.
C’est là qu’elles ont commencé à se différencier de vous.
Oh, tout comme vous, elles ont continué de faire de leur mieux, concoctant des purées, stimulant l’apprentissage de la marche et du langage. Craquant devant de belles bottines et achetant trop de peluches. Elles ont continué d’aimer leur enfant de toute leur âme, comme vous.
La différence, c’est qu’elles ont dû ouvrir la porte d’un monde parallèle et franchir le seuil que tous ne doivent pas franchir. Elles ont découvert ce « ailleurs » vers lequel leur regard se tourne parfois et les rend « lunatiques ». Depuis ce jour là, elles vivent une expédition quotidienne, une aventure qu’aucun agent de voyage ne met en vitrine.
La vie avec un enfant différent, la vie d’une mère d’enfant différent !
Dyspraxie, dysphasie, asperger, autisme, ted, dysgnosie, dysfonction non-verbale, trisomie, trouble attentionnel, dysmnésie, paralysie … Les différences sont trop nombreuses pour être toutes énumérées…
Peu importe la différence, le handicap, le défi de l’enfant. Ces mères se sont vu remettre un jour la clef de ce monde parallèle  avec un choix tout simple :
« Tu t’impliques à fond pour trouver les meilleurs outils pour ton enfant »
Ou
« Tu ne t’impliques pas et tu lui fermes presque toues les portes »
Alors, elles ont pris la clef et elles ont foncé.
Que faire d’autre ?
Depuis, elles accumulent les kilomètres qui les mènent souvent dans des directions diamétralement opposées, vers des cliniques, des centres, des bureaux, des écoles. Elles traînent une grosse sacoche, remplie de rapports, de prescriptions, de documentation, de jouets pour patienter, de craquelins, de monnaie pour les stationnements ou l’autobus.
Elles motivent des absences à l’école et au bureau, elles griffonnent dans des agendas et des calendriers, jonglant avec le temps pour tout entrer dans les cases qu’on leur offre. Souvent, elles mettent fin à leur carrière…
Elles attendent aussi. Beaucoup. Attendent qu’on inscrive leur enfant sur une liste d’attente. Attendent que le téléphone sonne pour annoncer qu’une place se libère. Attendent dans des salles d’attente, elles attendent des résultats de prises de sang, de tests psychologiques et physiques. Elles attendent un diagnostic, puis des pistes de solutions. Elles racontent leur vie de long en large à divers intervenants. C’est à se demander si elles ne devraient pas tout enregistrer ou tout mettre en PowerPoint pour résumer les tenants et les aboutissants qui motivent leur démarches.
Elles se posent des questions, trop de questions ; « vous demanderez à la personne qui vous contactera pour poursuivre le dossier ». Elles se font parfois dire que c’est trop compliqué à comprendre. Qu’elles doivent simplement suivre les indications et que ça ira.
Elles se sentent souvent coupables. « C’est votre premier ? », « Qu’avez-vous mangé étant enceinte ? », « Etiez-vous déprimée, désiriez-vous cet enfant ? » « Avez-vous allaité ? »
Elles se font souvent dire qu’elles doivent travailler sur elles pour ainsi influencer positivement l’enfant, la famille, la société.
« N’oubliez pas le rendez-vous du 18, les prises de sang du 20, l’évaluation en logopédie du 25. Faites les exercices tous les soirs à 18 heures. Pensez à acheter le tableau de motivation, fabriquez des pictogrammes, téléphonez à l’école, contactez votre médecin de famille, inscrivez votre enfant à une activité parascolaire s’il en existe près de votre domicile, c’est important. Faites comprendre à votre ex que Junior a un handicap, achetez des légumes bios. Restez calme, votre enfant est une éponge. Les Kleenex sont à votre gauche, on se voit le mois prochain, disons le 24, prenez soin de vous ! ».
Les mères d’enfants différents sont, par la force des choses, des mères différentes. Elles pleurent plus souvent, elles analysent des détails de la journée à s’en étourdir. Elles parlent un langage méconnu, peuplé de termes généralement utilisés par les psys, les docteurs et tous les autres diplômés en santé et en relation d’aide. Elles tentent d’expliquer ces termes à leur conjoint, à leur famille. Fréquemment, elles se butent à un mur d’incompréhension. »Arrête de t’inquiéter, ça va passer tout seul avec le temps, tu le gâtes trop ! ».
Les mères différentes ne veulent pas qu’on les plaigne ! Elles ne se voient pas comme des Mères Courage. Pour faire preuve de courage, il faut avoir le choix de se défiler… Une mère ça ne peut pas se défiler…
Appelez-les Mères Espoir !

Auteur anonyme