La voiture sans frein

mirakl_802023760001_principal
La voiture sans frein

Si je me permettais de faire une analogie avec l’automobile, l’enfant atteint de Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité est comme une voiture sans frein. 

Le conducteur (parent) inquiet mène sa voiture au garage généraliste pour mettre le liquide de freins a niveau. Le garagiste rend son diagnostic: il y a bien un problème de freinage. Peut-être qu’il n’y a plus de liquide de freins dans le réservoir. Mais il croit qu’il y a en plus un pneu légèrement dégonflé. Le conducteur va donc sur son conseil chez le spécialiste du pneu. Le spécialiste du pneu constate un pneu légèrement dégonfle. Il conseille donc d’aller chez un réparateur de pneus. Le conducteur va chez le réparateur de pneus. Le réparateur confirme un pneu un peu dégonflé, mais il est concessionnaire d’une autre marque. Donc il renvoi le conducteur chez le réparateur de pneus de la bonne concession. Ce dernier confirme le diagnostic. Mais il ne fait rien, car il est spécialiste du poids lourd. Il renvoie le conducteur chez le spécialiste véhicules légers. Notez qu’entre-temps, le conducteur roule toujours sans frein et risque un accident a chaque carrefour. Le garagiste véhicules légers hésite entre deux solutions: soit regonfler le pneu, soit modifier l’environnement, à savoir faire descendre la pression atmosphérique du globe. Le conducteur doit développer toute une stratégie pour convaincre le garagiste qu’il est plus facile de regonfler le pneu que de faire baisser la pression atmosphérique du globe. Le conducteur repart avec son pneu enfin légèrement regonflé. Les freins ne marchent évidemment toujours pas. De visite de garagiste en visite de garagiste, l’un des garagistes parvient a la conclusion: il faudrait remettre du liquide de frein car le niveau est a zéro. Mais le manuel d’instructions dit qu’il n’y a pas lieu de remettre du liquide avant que le véhicule n’ait roulé 6 ans. Il conseille donc: « Eh bien, efforcez-vous de ne rouler que sur des routes sans trafic, planes, rectilignes et très larges ». Il propose même une série de 150 séances de conduite bihebdomadaires a 1000F la séance afin d’apprendre à conduire une voiture sans frein. L’ennui c’est qu’après toutes ces démarches, la voiture sera immédiatement mise hors circulation au passage technique (école) la semaine prochaine, si toutefois il n’y a pas eu d’accident d’ici là. 

Texte écrit par J.B. parent, à l’attention de l’asbl http://www.tdah.be

Publicités

Mon fils ado, atteint de TDA/H nous a écrit

Mon fils ado, atteint de TDA/H nous a écrit

Y’a une question que je me demande avant de me coucher le soir … 
Savent-ils au moins qui je suis ? 
Pourquoi me regardent-ils d’une drôle de manière ? 
Pourquoi ne me regardent-ils même pas du tout ? 
Pourquoi je semble étranger à leurs yeux ? 
Pourquoi me fait-on porter le blâme chaque fois que quelque chose va de travers ? 
Savent-ils vraiment qui je suis ? 
Pourtant, je les connais depuis longtemps … 
J’habite avec eux, sous le même toit, depuis des lunes déjà … 
Aussi loin que je puisse me souvenir, je suis leur frère, leur fils … 
Pourquoi me traitent-ils différemment des autres ? 
Pourquoi ? 
Ai-je fait quelque chose de mal ? 
Quelque chose qui les auraient dérangé ? 
Ces temps-ci, je n’existe pour eux que dans les moments où ils ont besoin de moi … 
Des trucs, des astuces, j’en ai à revendre … 
Des idées, j’en oublie tellement j’en ai … 
Mais j’ai toujours été mis à part, donc je me suis retiré tranquillement… 
Tranquillement mais sûrement … 
J’ai commencé à me taire sur mes idées personnelles, de peur de me faire écraser … 
De peur aussi de déplaire, sûrement … 
Si vous trouvez que je ne parle pas beaucoup, que je ne suis pas souvent là … 
Si c’est le cas, vous venez à peine de vous ouvrir les yeux … 
J’ai toujours été comme je suis maintenant, seulement, vous ne me voyiez pas … 
Maintenant que vous commencez à me voir, il est trop tard pour comprendre … 
J’ai vieilli, j’ai grandi en maturité, j’ai changé … 
Maintenant, j’ai trouvé une personne qui m’aime pour ce que je suis … 
Cette personne m’aime parce qu’elle s’est ouvert les yeux au bon moment pour me dire :  » Je t’aime comme tu es, comme tu l’as toujours été …  » 
Cette personne, je ne la force pas à m’aimer, elle m’aime de cœur … 
J’ai trouvé en elle tout ce que j’ai toujours voulu retrouver chez une personne … 
Elle me fait confiance, elle me comprends, elle me complimente … 
Même si ce n’est souvent pas beaucoup, j’apprécie qu’on me parle de ce que je fais de bien … 
Pas seulement de ce que je fais de mal … 
On ne me dit pas que ce que je fais c’est bien … 
On ne s’informe pas sur ce que j’aime, sur ce que je fais … 
On se ferme les yeux en se disant qu’elle sait ce qu’elle fait … 
Je suis à une période difficile de ma vie … 
Je me demande sans cesse si je fais les bons choix … 
Pour ça, vous ne m’aidez pas non plus … 
J’ai besoin de vous autant que j’avais besoin de vous avant … 
Cette lettre, je l’écrit pour mon frère et mon père … 
Le frère qui fait tout, mais qui reçoit en échange … 
Là est la différence avec moi … 
Ce que je fais, on en entend jamais parler … 
Lui, il lève le petit doigt et tout le monde le suit … 
Simple exemple, c’est un sportif … 
Je l’ai déjà été moi aussi, il y a longtemps … 
J’ai lâché par manque d’intérêt … 
On ne venait jamais me voir jouer, lui on s’en voulait de manquer un de ses matchs … 
Aujourd’hui, il est dans l’élite de sa discipline … 
Moi je me retrouve derrière un bureau et je travaille dans l’ombre … 
Je travaille pour que des jeunes comme lui puissent pratiquer le sport qu’ils veulent … 
En finale de mon texte, j’aimerais lancer un message à ces deux personnes … 
Je me nomme Vincent, j’habite à la même adresse que vous … 
Je suis votre frère … 
Je suis votre fils … 
J’ai besoin de vous … 
Besoin de votre soutien, de votre encouragement, de votre support moral … 
De vos paroles quand je suis dans le besoin … 
Besoin de votre amour … …parce que je vous aime. 

Vincent

Allumeur de réverbère : un brillant métier, toujours d’actualité

Allumeur de réverbère : un brillant métier, toujours d’actualité

« Un enseignant peut changer la vie de quelqu’un. Peu de gens ont ce pouvoir. Il peut être un allumeur de réverbères, comme il peut être un éteignoir », écrivait Stéphane Laporte.

Allumer un réverbère, c’est tout un art, il faut pouvoir hisser sa flamme, la flamme de toute sa pédagogie, de toute sa psychologie, de toute sa bienveillance aussi, à la hauteur de l’enfant afin de le faire briller de mille feux. Et parfois, malgré qu’il hisse sa flamme, le réverbère tarde à s’allumer ou ne s’allume pas. Vient alors le moment du doute « suis-je un bon allumeur de réverbère ou est-ce ce réverbère qui est franchement mauvais ; au point où je risque de vouloir me passer de l’éclat de sa lumière ? ». Mais ignorer ce réverbère plonge aussi tout ce qui l’entoure dans la triste pénombre.

Le moment de doute passé, il faut se rappeler qu’un allumeur de réverbère ne fait pas que porter une flamme, il a un minimum de capacités techniques pour se tirer d’embarras en cas de panne. Cela peut être une arrivée d’air obstruée, un bec de gaz déglingué…Pour les élèves, cela peut-être toute une palette de troubles plus ou moins visibles ; il y en a tant qui sont répertoriés actuellement que l’allumeur de réverbère peut parfois se sentir dépassé parce que, pense-t-il, il n’a ni les outils ni les formations nécessaires : « je ne suis pas psychologue ou logopède… » diront même certains.

Dans la caisse à outils de l’allumeur de réverbères, il en est un qui va rendre accessible et efficace tous les autres outils, cet outil s’appelle la bienveillance.

Je me souviens de cet instituteur qui, avec une infinie patience, m’a invité chez lui durant les congés scolaires pour organiser avec un autre écolier en difficulté, un rattrapage en mathématiques. Je me souviens, de ce professeur de français et des félicitations dont il m’a gratifié lors d’une dissertation, moi qui me sentais si différent des autres, même si bête à côté d’eux, c’est « ma composition » qui était prise en exemple. Peut-être que si cet allumeur de réverbère ne m’avait pas fait briller aux yeux des autres… et à mes yeux, vous ne liriez pas ces lignes aujourd’hui. Je me souviens également de ce professeur de technique qui nous faisait une telle confiance que même durant un examen de finalité où il nous aurait suffi de nous retourner pour voir la réponse sur une affiche au fond de la classe, nous ne l’avons pas fait, parce qu’il nous a dit « j’ai confiance en vous ». C’est aussi grâce à la bienveillance de cet enseignant que je faisais un effort de calligraphie pour lui rendre mes devoirs d’étudiant, moi qui, quasi toute ma vie d’élève a reçu une mention dans la marge « soin ! ». C’est peut-être tout ça qu’on appelle les compétences transversale d’un enseignant.

Dans l’asbl où je suis bénévole, j’entends, encore régulièrement, des plaintes de parents parce que les aménagements raisonnables ne sont pas appliqués pour leur enfant en difficulté scolaire. Ceux-ci sont considérés par certains comme un privilège, comme une incitation à ne plus faire d’efforts, comme un nivellement par le bas ; parfois aussi, les enseignants pensent ne pas avoir les compétences nécessaires pour gérer et l’enfant en difficulté, et la classe. Pourtant, une seule compétence est primordiale, c’est celle de l’accueil bienveillant de la différence ; malgré les difficultés, elle ouvre les portes à toute autre compétence pédagogique. Je connais des classes ou durant les cours, un enfant hyperactif peut triturer une boule de plasticine pour répondre à son besoin de bouger ; durant un contrôle, disposer d’un casque sur les oreilles pour éviter d’être distrait par les bruits environnants… des petits aménagements qui simplifient la vie de chacun, et qui sommes toutes, sont comme l’œuf de Christophe Colomb « il suffisait d’y penser ».

C’est par tous ces petits gestes du quotidien appliqués avec bienveillances que l’allumeur de réverbère peut faire briller son élève de mille feux. Et nous qui ne sommes pas enseignants, c’est par nos attentions bienveillantes chacun envers chacun que nous pouvons illuminer notre village.

André

L’asbl TDA/H Belgique sur internet

Nouveau logo

Site : http://www.tdah.be

Brochures : http://www.tdah.be/tdah/documentation/brochures

Blog : https://tdahbe.wordpress.com/

Pinterest : https://www.pinterest.com/TDAHBelgique/

Facebook : https://www.facebook.com/tdah.belgique

Un conférencier commence son séminaire en tenant bien haut un billet de 20$.
Il demande aux gens : – Qui aimerait avoir ce billet ?
Les mains commencent à se lever.
Alors il dit : – Je vais donner ce billet de 20 $ à l’un de vous mais avant laissez moi faire quelque chose avec.
Il chiffonne alors le billet avec force et il demande : – Est-ce que vous voulez toujours de ce billet ?
Les mains continuent à se lever.
Bon, d’accord, mais que se passera-t-il si je fais cela ?
Il jette le billet froissé par terre et saute à pied joints dessus, l’écrasant autant que possible et le recouvrant des poussières du plancher.
Ensuite il demande : – qui veut encore avoir ce billet ?
Évidemment, les mains continuent de se lever !

Mes amis, vous venez d’apprendre une leçon… Peu importe ce que je fais avec ce billet, vous le voulez toujours parce que sa valeur n’a pas changé, il vaut toujours 20 $.
Plusieurs fois dans votre vie vous serez froissés, rejetés, souillés par les gens ou par les événements.
Vous aurez l’impression que vous ne valez plus rien mais en réalité votre valeur n’aura pas changé !
La valeur d’une personne ne tient pas à ce l’on a fait ou pas, vous pourrez toujours recommencer et atteindre vos objectifs car votre valeur intrinsèque est toujours intacte.

Auteur inconnu

Lâcher prise

Lâcher prise, ce n’est pas se montrer indifférent, mais simplement admettre que l’on ne peut agir à la place de quelqu’un d’autre.

Lâcher prise, ce n’est pas couper les liens, mais prendre conscience que l’on ne peut contrôler autrui.

Lâcher prise, ce n’est pas être passif, mais au contraire chercher principalement à tirer une leçon des conséquences inhérentes à un événement.

Lâcher prise, c’est reconnaître son impuissance, au sens où l’on admet que le résultat final n’est pas toujours entre ses mains.

Lâcher prise, c’est ne plus blâmer ou vouloir changer autrui et, au lieu de cela, choisir de consacrer son temps à donner le meilleur de soi-même.

Lâcher prise, ce n’est pas prendre soin des autres en faisant preuve d’une totale abnégation, mais se sentir concerné par eux.

Lâcher prise, c’est ne pas « assister « , mais encourager. Lâcher prise, c’est ne pas juger, et accorder à autrui le droit d’être humain, c’est à dire lui accorder le droit à l’erreur.

Lâcher prise, c’est ne pas s’occuper de tout ce qui arrive, et laisser les autres gérer leur propre destin.

Lâcher prise, c’est ne pas materner les autres, et leur permettre d’affronter la réalité. Lâcher prise, ce n’est pas rejeter, c’est au contraire accepter.

Lâcher prise, c’est ne pas harceler, reprocher, sermonner ou gronder, et tenter de déceler ses propres faiblesses et de s’en défaire.

Lâcher prise, c’est ne pas adapter les choses à ses propres désirs, et prendre chaque jour comme il vient et l’apprécier.

Lâcher prise, c’est ne pas critiquer ou corriger autrui, mais s’efforcer de devenir ce que l’on rêve de devenir.

Lâcher prise, c’est ne pas regretter le passé, et vivre et grandir dans le présent pour l’avenir.

Lâcher prise, c’est craindre moins et aimer davantage.

J.B.

Livre « TDA/H, mode d’emploi » écrit par Pascale De Coster, fondatrice de www.tdah.be : comment vous le procurer ?

EB5046_alarescousse_TDAH_cvr_erasme_LR

Nous sommes très heureux de vous annoncer la sortie du livre « TDA/H, mode d’emploi » dont l’auteure Pascale De Coster est la fondatrice de l’asbl http://www.tdah.be.

Vivre avec le Trouble Déficitaire de l’attention avec ou sans Hyperactivité au quotidien : un outil vivant et pratique qui vous aidera à mieux faire face à ce trouble au quotidien.

Chaque enfant atteint de TDA/H est unique, tout comme chaque parent…

Il ne saurait donc y avoir une méthode d’éducation universelle et adéquate pour tous.

Vous trouverez dans cet ouvrage des stratégies, des outils, des pistes, … que chacun adaptera en fonction de l’enfant, de son âge, de ses symptômes, des circonstances etc.

C’est parce qu’élever un enfant atteint de TDA/H est un travail de chaque instant que vous, ses parents, méritez toute notre admiration !

Pour le commander :

– En Belgique : Via ERASME: Internet: http://www.editionserasme.be/sitesprimaire ou par téléphone au  +32 (0)81 208680.

Il y a également moyen de l’acheter ou le commander chez votre libraire en précisant le numéro d’ISBN : 9782874383533.

– En France :Via SEDRAP: Internet: http://www.sedrap.fr/frontoffice/catalogues/cata_elem_sedrap_2015/HTML/#64  ou par tel au +32 (0)81 208680 ou au +33 (0) 561436243.

Il est également possible de le commander chez votre libraire en précisant le numéro d’ISBN : 9782874383533.

Vous pouvez également l’acheter directement dans une des librairies suivantes :

LIBRAIRIE ADRESSE CP LOCALITE Tel  EMAIL Site
LIBRAIRIE POLYTECHNIQUE PLACE DES MARTYRS 15 1000 BRUXELLES 02 217 56 47 librairiepolytechnique@skynet.be http://www.librairiepolytechnique.be
LA LIBRAIRIE EUROPEENNE S.A RUE DE L’ORME 1 1040 BRUXELLES 02 231 04 35 info@libeurop.eu www.libeurop.eu
LA LIBRAIRIE DU MIDI BOULEVARD POINCARE 75 1070 BRUXELLES 02 521 68 99 info@librairiedumidi.be www.librairiedumidi.be
FULL LINE S.A AVENUE CHARLES-QUINT 88 1083 BRUXELLES 02 420 19 20 info@full-line.be http://www.full-line.be
ETABLISSEMENTS FREDERIX CHAUSSEE DE VILVORDE 80/3 1120 BRUXELLES 02 411 74 70 ets-frederix@skynet.be www.ets-frederix.be
LIBRAIRIE U.O.P.C. AVENUE GUSTAVE DEMEY 14-16 1160 BRUXELLES 02 648 96 89 commandes@uopc.be www.uopc.be
A.Z. BOUQUINS CHAUSSEE D’ALSEMBERG 711 1180 BRUXELLES 02 343 77 50 azbouquins@yahoo.fr  
A LIVRE OUVERT-LE RAT CONTEUR RUE SAINT-LAMBERT 116 1200 BRUXELLES 02 762 98 76 yves@alivreouvert.be http://www.alivreouvert.be
Librairie Despontin – MyStock RUE DU CHEMIN DE FER 10 1300 WAVRE 010 22 28 49 http://www.librairie-despontin.be  
LIBRAIRIE DE LA MAZERINE SQUARE MARIE POULI 1A 1310 LA HULPE 02 653 14 58 lamazerine@skynet.be www.lamazerine.com
LE PETIT BOUQUINEUR RUE DES FUSILLES 2 1340 OTTIGNIES 010 41 75 30 petit.bouquineur@skynet.be www.petitbouquineur.be
LIBRIS AGORA LOUVAIN-LA-NEUVE PLACE AGORA 11 1348 LOUVAIN-LA-NEUVE 010 45 28 18 lln@libris-agora.com http://www.librisagora.be
L’IVRE DE PAPIER RUE SAINT JEAN 34 1370 JODOIGNE 010 81 62 63 ivredepapier@skynet.be http://www.livredepapier.be
LIBRAIRIE AU P’TIT PRINCE SPRL RUE DE SOIGNIES 9 1400 NIVELLES 067 22 09 52 info@auptitprince.be www.auptitprince.be
LIBRAIRIE GRAFFITI CHAUSSEE DE BRUXELLES 129-131 1410 WATERLOO 02 354 57 96 info@librairiegraffiti.be http://www.librairiegraffiti.be
LIBRIS AGORA LIEGE RUE DES CARMES 7B 4000 LIEGE 04 223 21 25 liege@libris-agora.com http://www.librisagora.be
LA PARENTHESE RUE DES CARMES 24 4000 LIEGE 04 222 42 66 info@laparenthese.be http://www.laparenthese.be
AU FIL D’ARIANE SPRL RUE HENRI HURARD 5 4800 VERVIERS 087 33 64 39 info@aufildariane.be www.aufildariane.be
LIBRAIRIE GERARD CHRISTIAN AVENUE DES COMBATTANTS 10 5000 NAMUR 081 74 06 59 librairie.gerard@skynet.be  
LIBRIS AGORA NAMUR RUE EMILE CUVELIER 53 5000 NAMUR 081 22 06 32 namur@libris-agora.com http://www.librisagora.be
LIBRAIRIE ANTIGONE PLACE DE L’ORNEAU 17 5030 GEMBLOUX 081 60 03 46 librairieantigone@skynet.be http://librairieantigone.skynetblogs.be
DLIVRE SPRL RUE GRANDE 67A 5500 DINANT 082 61 01 90 contact@dlivre.com www.dlivre.com
DELIRE DE LIRE RUE DU CENTRE 88 5590 CINEY 083 21 56 94 deliredelire@gmail.com http://www.deliredelire.be
LIBRAIRIE MOLIERE BOULEVARD TIROU 68 6000 CHARLEROI 071 32 89 19 contact@moliere.be http://www.moliere.com
PAPERAS AVENUE REINE ASTRID 3-5 6280 GERPINNES 071 50 27 26 info@paperas.be www.paperas.be
LIBRAIRIE SCIENTIA PASSAGE DU CENTRE 9-11-13 7000 MONS 065 31 65 62 librairie.scientia@skynet.be www.librairiescientia.eu
ECRIVAIN PUBLIC SPRL RUE DE BROUCKERE 45 7100 LA LOUVIERE 064 28 04 33 librairie-ecrivainpublic@skynet.be http://www.librairie-ecrivainpublic.be
LIBRAIRIE QUARTIER LATIN RUE GRANDE 13 7330 SAINT-GHISLAIN 065 78 54 18 melanie.holbrechts@swing.be  
LA PROCURE RUE DU CYGNE 19 7500 TOURNAI 069 23 59 70 tournai@laprocure.com  
LIBRAIRIE MELPOMENE RUE DE LA STATION 85 7700 MOUSCRON 056 34 81 57 info@melpomene.be www.melpomene.be
LIBRIS AGORA SERVICE RUE ANDRE DELZENNE 4 7800 ATH 068 27 84 70 la-service@libris-agora.com http://www.librisagora.be
LITTERATH RUE ERNEST CAMBIER 18 7800 ATH 068 84 18 46 litterath@gmail.com  
LIBRAIRIE ZIGZAG RUE DE BRUXELLES 14 7850 ENGHIEN 02 396 36 26 capucine@zigzag-livres.be http://www.zigzag-livres.be