« TDA/H et alimentation » le 23 novembre à Namur

profiltdah-4
CEP_Horiz_web
« TDAH et alimentation »
,

Une matinée d’information le 23 novembre 2019

En collaboration avec http://www.tdah.be

Présentation

Le CEP propose, le samedi 23 novembre 2019, une matinée d’information sur le thème de l’alimentation équilibrée et le trouble de déficit d’attention et d’hyperactivité. Une attention particulière sera portée sur les collations, les boissons et les additifs alimentaires.

Suite à une étude qualitative menée dans le cadre d’un mémoire en faculté de santé publique à l’Université Catholique de Louvain (2017), il en ressort que l’alimentation reste une préoccupation dans la prise en charge d’un patient avec un TDAH. Adopter une alimentation équilibrée, saine et variée reste un élément indispensable à la santé de tous.

La difficulté aujourd’hui, c’est l’abondance des messages santé trop souvent réducteurs et peu compris par le public. Pour le patient et son entourage, faire ses courses, cuisiner sont un vrai casse-tête.

A la fin de ce séminaire, le participant sera capable de faire des choix judicieux pour sa santé. Il arrivera à déchiffrer les étiquettes nutritionnelles de ses aliments. Il recevra des astuces et des conseils pratiques pour manger mieux au quotidien. Choisir des collations et des boissons saines sera de la tarte !

L’utilisation de différents outils en éducation pour la santé permettra de casser certaines idées reçues en lien avec l’alimentation et le TDAH.

Public

Elle s’adresse à toute personne désirant en savoir un peu plus sur le domaine de l’alimentation en lien avec le trouble de déficit d’attention et d’hyperactivité– 15 participants maximum. Le Centre d’Education du Patient se réserve le droit d’annuler la formation si le nombre minimal d’inscrit n’est pas atteint.

Animateur

Elodie De Jode, diététicienne au Centre d’Education du Patient.

Informations pratiques

Où ? Créagora rue de Fernelmont, 40 – Namur

Coût ? 30 euros
10% de réduction pour les membres de www.tdah.be en ordre de cotisation

Code de la formation ? 2019/08

Quand ? 23/11/ 2019 de 9h à 12h

Inscription : Cliquez ici

centre@educationdupatient.be

Témoignage de parents : Rudy

profiltdah-4
Il s’appelle Rudy, il a six ans.

A cet âge, on a envie de jouer, de rêver et même s’il rêve plus que les autres et que ses rêves semblent parfois déroutants au monde des adultes, sa vision personnelle du monde dérange.
A son âge, on a pas compris le sens de la vie, ses enjeux.
Elle semble simple et surtout sans problème.
Quel enfant de six ans aurait envie de se poser des questions purement existentialistes, de comprendre ce qui semble déplaire aux adultes ?
Rudy a confiance dans les adultes.

Mais le monde des grands, inflexible et intransigeant semble trouver son comportement étrange !
Et, quelques personnes investies de quelques autorités aimeraient  » reformater  » cet enfant afin qu’il intègre la masse « standardisée « .

Au quotidien, Rudy est souvent seul.
Il n’a pas d’amis car ses propos et ses réflexions prêtent à rire ou agacent ceux de son âge… Mais il aime rire et surtout il oublie rapidement les affronts et les moqueries.
C’est un enfant dans l’intimité, plutôt extraverti, qui rit et qui pleure plus fort que les autres mais dont les attentions et la sensibilité vis à vis des autres est généreuse et spontanée.
Il aimerait tellement pouvoir avoir des copains et quand il le dit – tout cœur humain – ne pourrait que le lui souhaiter.

Il adore ses playmobils et passe des heures à jouer et à s’inventer des histoires extraordinaires, où, gentils et méchants, s’affrontent sans cesse.
Et peut-être par dépit, ou par provocation, il redonne aux méchants la première place, celle de ceux qui, rejetés, finissent par avoir le beau rôle.

A l’école, la maîtresse semble désemparée. Pourtant elle a la réputation d’avoir de l’expérience.
Rudy ne perturbe pas la classe, il est plutôt calme.
Mais la maîtresse panique…  » Qui est donc cet enfant qui n’arrive pas à suivre comme les autres, qui fait des réflexions incongrues, qui ne semble pas pouvoir écouter ce qu’elle dit, qui semble  » partir  » ailleurs ? « 

Les autorités professionnelles sont alertées – Rudy a un problème – Il ne comprend pas toujours ce qu’on lui dit. Il ne semble pas disposer à écouter longtemps sa maîtresse. Il faut toujours être derrière lui, lui répéter, lui rabâcher les consignes et la maîtresse s’épuise.

Dans cette ère nouvelle, les comportements et les modes de réflexion considérés inadéquats sont du ressort de la grande prêtresse, Dame Psychologie. Il ne peut en être autrement, car il n’y a pas d’autre possibilité, d’autre recours.

Deux ans et demi de CMP n’ont apporté aucune amélioration et si Dame Psychologie n’était point l’aide nécessaire ?

Qui aura le courage ou la témérité de remettre en question cette imperturbable logique : enfant présentant un problème = prise en charge psychologique absolue avec décortication et recherche des troubles, que fatalement, la mère doit présenter.
Il ne peut en être autrement.
Il ne doit pas en être autrement.

Il s’appelle Rudy, il a six ans et des adultes s’acharnent à lui pourrir son enfance avant de s’occuper de sa vie.

Copyright © TDA/H Belgique asbl – http://www.tdah.be – All Rights Reserved.

Témoignage de parents : la maman d’Alexandre

profiltdah-4

Alexandre était un petit garçon très vif, joueur, n’ayant peur de rien. Ni l’eau ni le feu n’arrivait à le freiner au contraire… Cela ne nous inquiétait pas, car il était en bonne santé, et comme dit le proverbe, « vaut mieux un enfant qui bouge qu’un enfant en mauvaise santé ».

Il mouillait encore son lit à 4 ans, mais son pédiatre nous a dit de ne pas nous inquiéter car cela arrivait souvent au garçon, et qu’il arrêterait de lui même.

Quand il commença l’école, les problèmes d’Alexandre sont apparus dès la première semaine de la 1ère maternelle… Il ne pouvait pas rester assis, il ne pouvait pas dessiner, pas découper, enfin il se présentait comme un enfant de 2 ans…

Les enseignantes nous ont convoqués en nous expliquant clairement qu’Alexandre avait un grand problème de concentration qu’il était incapable de rentrer dans les apprentissages et qu’enfin qu’il présentait une forme de retard dans son développement, alors qu’il était le plus âgé de sa classe. Elles étaient convaincues que cela était dû à des problèmes psychologiques, et elles nous ont conseillés d’aller consulter un psychologue.

Alexandre a commencé des séances de psychothérapie à raison de 2 fois par semaine. Nous pensions que cela pouvait aider notre fils, malheureusement c’est tout le contraire qui se passa. Pendant 4 ans et demi Alexandre alla voir le psy, mais il n’y a eu aucun progrès. Alexandre alla d’année en année, d’échec en échec.

Malgré toute sa bonne volonté de bien faire et son intelligence naturelle rien n’y faisait. L’écriture était illisible, le français comme le vocabulaire, la grammaire, la conjugaison ou l’orthographe, rien ne rentrait dans sa tête, et malgré le travail fait en classe par ses enseignants, ou le travail à la maison, il ne pouvait rien retenir, seule les maths, ne posaient pas de difficultés, même il était très doué.

Ce qui devait arrivé, arriva, Alexandre avait accumulé beaucoup de retard dans ses apprentissages et cela devenait inquiétant pour tout le monde. Il en souffrait terriblement en disant qu’il était nul, et j’en passe…

Le PMS pendant toute cette période a été incapable de nous expliquer le pourquoi de ses difficultés. Par contre sa psychologue, « a été remarquable « pour culpabiliser toute la famille, car pour elle tout était de notre faute !

Nous étions bien conscients que les problèmes d’Alexandre n’étaient pas d’origine psychologique, mais qu’il y avait quelque chose qui se passait chez lui. Comme si il avait perdu la clé de la porte d’entrée de son cerveau.

Lorsque nous avons annoncé au centre PMS notre désir qu’Alexandre soit examiné pour pouvoir déterminé si il était TDA/H, sa psychologue nous a traité de fous et que l’on allait détruire notre fils… ( sans commentaire ) ! ! ! !

Dès lors tout a été très vite malgré les nombreux obstacles encore devant nous. Alexandre a été diagnostiqué TDA/H. Pour nous c’était enfin un soulagement, car on pouvait mettre un nom sur les problèmes d’Alexandre et surtout on pouvait commencer à se débarrasser du poids qui pesait sur nos épaules : La culpabilité…

Le médecin lui a prescrit une prise en charge multimodale. Cela a donné d’excellents résultats.

Alexandre a enfin commencé à avoir une vie normale de petit garçon heureux, les copains viennent à la maison, l’école va super bien….

Nous avons eu la joie d’avoir un enfant gai débordant de joie de vivre, son regard est comme un soleil, il est encore hyperactif, mais avec tout ce que cela comporte de positif…

Il a pris confiance en lui, l’école va très bien et à la maison aussi….

Nous sommes enfin une famille comme les autres avec ses rires ses colères et ses soucis.

Nous témoignons afin que les parents qui se retrouvent dans la même situation, sachent qu’il y a toujours un espoir.

Copyright © TDA/H Belgique asbl – http://www.tdah.be – All Rights Reserved.

Déficit d’attention

profiltdah-4
Déficit d’attention : 

Déficit d’attention  : tendance EXCESSIVE à la distraction, qui se manifeste souvent de manière insidieuse, déroutante voire sélective et occasionnelle.

Docteur Claude Jolicoeur

Contrairement à la croyance beaucoup d’enfants, d’adolescents et d’adultes présentent un Trouble Déficitaire de l’Attention sans aucune manifestation d’Hyperactivité.
Leurs problèmes n’en sont pas moins importants. Ils ont souvent de grandes difficultés à être attentifs, à se mettre au travail, à ne pas se disperser, à s’organiser,  à demeurer attentifs à ce qu’ils font et à ignorer les éléments perturbateurs et distrayants de leur environnement.

Un jeune souffrant de déficit d’attention :

• a du mal à se concentre, à focaliser son attention dès le début d’une activité

• se laisse distraire facilement

• a des difficultés à suivre les consignes qui lui sont données

• a des difficultés à rester attentif au travail

• a souvent l’air de ne pas écouter quand on lui parle

• il faut attirer son attention quand on lui parle et lui répéter plusieurs fois la même chose

• ne réussit pas à porter de l’attention aux détails

• est facilement distrait par ce qui se passe autour de lui

• a des problèmes d’apprentissage à l’école

• a tendance à perdre ses objets personnels et familiers

• est inattentif de manière anormale compte tenu de son âge

• finit difficilement ses devoirs ou ses autres activités malgré sa bonne volonté affichée

• évite ou fuit toute activité demandant de l’attention

• a des difficulté à se mettre au travail

• a des difficultés à maintenir son effort et son état d’éveil actif

• a une mémoire à court terme défaillante

• la manifestation des symptômes est irrégulière

Copyright © TDA/H Belgique asbl – http://www.tdah.be – All Rights Reserved.