Ateliers d’écriture et d’expression, pour enfants, près de Liège

Prix : 30€/Atelier ou abonnement trimestriel qui revient à 25€/Atelier 

Les membres de TDA/H Belgique en ordre de cotisation bénéficie de 50% de réduction sur le premier atelier donc 15€

Pour adhérer : http://www.tdah.be/index.php/asbl-tda-h-belgique/devenir-membre-2

 

A toi le jeune qui n’a pas réussi ses examens…

À toi, le jeune qui n’a pas réussi ses examens…
À toi dont les parents n’afficheront pas sur Facebook les résultats scolaires…
À toi qui sais que les études ne sont pas ton fort, malgré tes efforts…
À toi qui as si peur de n’être pas à la hauteur…

Sache que ta valeur est ailleurs, tout simplement.
Cette absence de réussite ne t’empêchera pas d’être un homme ou une femme qu’on apprécie, qu’on estime et à qui on accordera sa confiance.

Tu ne seras pas architecte, tu seras maçon, mais sans toi l’architecte continuera à dessiner de beaux plans qui ne seront pas construits, car s’il a bien tenu le crayon, toi, tu sais manier la truelle.
Tu ne seras pas infirmière, tu seras une brave mère de famille qui soignera bien ses enfants, ses parents peut-être et le médecin t’en sera reconnaissant.
Tu ne seras pas assis devant un magnifique bureau, tu seras un homme manuel sans lequel le plus grand des bâtisseur ne sera rien, parce que sans tes mains, rien n’est possible…
Tu ne seras pas enseignante, mais c’est pourtant de toi que dépendra le savoir-vivre, le civisme, la respectabilité des enfants que tu vas mettre au monde, et sans toi, l’enseignante a bien du mal.

Le diplôme ne donne pas une valeur humaine à l’individu, il lui donne la possibilité d’exercer une profession qui demande une formation.
Ce qui fait la valeur d’un homme ou d’une femme, tu le possèdes autant que lui.

Tu crois que tu n’as pas ta place dans cette société qui porte aux nues les gens beaux, intelligents, populaires, riches ?
La société n’est pas quelqu’un, c’est un système, elle peut te détruire si tu lui accordes trop d’importance, une importance qu’elle n’a pas.
La société te fait consommer, rien d’autre.

Crois-tu que celui ou celle qui t’aime ou t’aimera aura besoin de ces atouts si futiles pour renforcer ses sentiments ?
Crois-tu que le regard que cette personne pose sur toi dépend de cela ?
Mets toi à sa place : est-ce que j’aime cette personne parce qu’elle a un diplôme, de l’argent, des signes sociaux importants ? Non, n’est-ce pas ? Hé bien c’est pareil de son côté…

Crois- tu que tu ne pourras pas être un ouvrier valeureux, un parent formidable, un collègue sympa, un conjoint aimé, quelqu’un sur qui on peut compter ?
Tu pourras mieux que quiconque comprendre la faiblesse d’un autre, et donc être mieux capable de l’aider.

Crois-tu donc que l’on doit tout réussir dans sa vie pour accéder au bonheur ?
Vois-tu autour de toi des gens qui réussissent absolument tout ?
Regarde dans le cimetière… les titres, diplômes, comptes bancaires sont-ils affichés sur les pierres ?
Non, parce-que lorsque l’on se souvient de quelqu’un, ce n’est pas de cela qu’on se rappelle, mais de la personne qu’elle fut…

L’important dans la vie d’un humain, n’est pas le métier qu’il fait, si prestigieux soit-il, mais la façon dont il le fait et y met ses qualités ; le diplôme n’est pas une qualité.

Être un homme c’est aussi connaître des échecs, et la vraie force est de continuer le chemin malgré cela…
Et de cela, tes parents seront fiers, plus que de ton bulletin scolaire…

On a besoin les uns des autres, on a besoin de ceux qui font des études, et de ceux qui n’en font pas ; on a besoin de tous, on a besoin de toi.
Que tu portes un costume trois-pièces, un tablier blanc, un cache poussière gris ou une salopette, tu as ta valeur comme tout un chacun.
Tu es si jeune, laisse-toi le temps de devenir ce que tu vas devenir, tu n’es encore qu’une petite chenille, mais toi aussi tu seras un papillon, chacun avec ses couleurs…
Les parents sont parfois tellement influencés par des choses qui n’ont pas de valeur dans la vie, simplement parce qu’ils ne les ont pas eues ; ils croient que cela va changer le monde pour toi… mais c’est ta vie, pas la leur…
Cependant, ce qu’ils veulent avant tout, c’est que tu sois heureux…
On t’apprécie, on compte sur toi. On t‘aime ! N’oublie jamais ça… »

Odette Dauchot

Préparer l’entrée en 1ère ou 2ème secondaire du 24 au 28/08/2020 à Tournai



Huitième édition d’un stage conçu, mis à jour et animé par Martine Dinon, psychologue en accompagnement scolaire et psychothérapeute.

Dans un cadre ludique, nous allons :

  • Apprendre à prendre conscience de ses émotions et les partager dans le groupe concernant ce cap du passage au secondaire dans le contexte sanitaire actuel,
  • Nous intégrer dans un groupe de jeunes que l’on ne connaît pas,
  • Prendre conscience de sa méthode de travail et de ses éventuelles failles,
  • Découvrir et expérimenter deux des 5 gestes mentaux mis en œuvre dans les apprentissages : l’attention et la mémorisation – avec découverte d’outils-.

La réflexion, la compréhension et l’imagination seront bien sûr sollicitées tout au long de la semaine.

  • Profiter des découvertes de la science sur le fonctionnement du cerveau dans les apprentissages (cerveau triunique de Mc Lean, importance des réactivations, d’une bonne hygiène de vie…),
  • S’initier aux Mandalas cognitifs, au Mind mapping, au Sketchnote, à la Pleine Conscience, au Brain Gym,
  • Poser les prémisses de l’organisation du travail scolaire en secondaire…

Tout cela dans une ambiance détendue et positive par le biais de jeux et de mises en situation !


Le stage se déroulera, à Tournai, du lundi 24/08 au vendredi 28/08 de 9h00 à 12h30.


Le montant de l’inscription, 160 €, comprend le support retraçant les contenus abordés.
10% de réduction pour les membres de http://www.tdah.be en ordre de cotisation

Informations et inscriptions : martinedinon@hotmail.com – tel : 0484.808.127



Affiche pdf :