Le témoignage de Charlotte

profiltdah-4

J’ai 38 ans. J’ai rencontré mon mari alors que nous étions au lycée, à l’âge de 17 ans.

Il faisait des tas d’activités surprenantes pour la région, spéléo, hockey, était attiré par le danger, était toujours en mouvements. Il lui arrivait toujours quelques choses. Nous nous sommes mariés 8 ans après et avons eu tout de suite Gaël.

A la maternité, on me le mettait dans ma chambre. Il se faisait réveiller par les autres nourrissons. A une semaine, il faisait ses nuits……..était d’un calme exemplaire, ne réclamait jamais, ne se plaignait peu…….

Aussi c’était tellement « facile » un enfant, que nous avons fait le deuxième assez rapidement. Marcel est arrivé, 22 mois après une grossesse fatigante. A la maternité…..on me le mettait dans ma chambre……..car il réveillait tous les nourrissons…….nous en étions à 10/12 tétées par jour…

L’école arrivait, une petite école de 80 élèves, dans une grande villa, cadre sympa. Gaël, diagnostiqué Haut Potentiel est premier de sa classe depuis le primaire, a sauté une classe, est maintenant en 6ème dans les premiers. Je dois dire que ça me laisse plus de liberté pour m’occuper de Marcel.

Et voilà les problèmes arrivent : Marcel entre en 1ere année de maternelle, ça va à peu près, car il adore faire des gribouillages. En 2 et 3: heureusement l’instit y met du sien. Marcel ne reste pas en place, aussi c’est toujours lui qui est chargé de faire les photocopies ou d’aller chercher dans les autres classes. Les copains sont ravis.I ls ont un clown dans la classe, qui fait rigoler, qui tombe de sa chaise plusieurs fois par jours, renverse son verre presque à tous les repas  » Il est trop rigolo ». Les enfants l’adorent…. Les parents un peu moins… aux anniversaires c’est pareil…

Mais les 2 années se passent, j’essaie de me faire petite à l’école. Ensuite cela se complique. Je ne compte plus les punitions, remarques, réflexions des parents (qui passent par leurs enfants, au lieu de m’en parler) enfin les réflexions typiques concernant ces enfants

Le travail n’est pas catastrophique. La moyenne remonte grâce au sport, participation, interro orale… Mais je vois bien que quelque chose ne va pas c’est quand même pas. On m’accuse de comparer avec l’aîné, j’entends de tout.

Je décide d’aller consulter un neuropédiatre. La consultation se passe très bien. Nous avons fait des tests de psychomotricité, avons vu une psy. Mais voilà, elle a trouvé que Gaël souffrait d’un problème relationnel dans sa famille…….en quelque sorte, j’étais responsable… l est vrai que ce n’est pas facile à vivre et ne connaissant pas le problème, nous étions toujours sur son dos, c’était impressionnant la tension nerveuse qu’il y avait à la maison… Du coup, malgré certains tests positifs, il n’était pas considéré comme en échec scolaire, malgré des difficultés certaines, et à la vu du rapport de la psy, et du fait qu’il s’endormait en quelques minutes et ne présentait pas de troubles du sommeil Marcel, malgré un diagnostic de TDA/H n’est pas mis sous médication. Il devait être suivi par un pédopsychiatre et … attendre.

Ces séances se sont mal passées, mais je viens seulement de le savoir. Marcel faisait pendant une heure … des avions… elle ne lui parlait presque pas et surtout jamais elle ne m’a donné des conseils et des explications… c’est frustrant. Juste qu’il était jaloux de l’aîné.

Nous avons changé du tout au tout avec mon mari, nous avons compris « que c’était plus fort que lui, que quelque chose le dépassait ». Aussi nous avons été très patients et avons instauré une autre méthode à la maison, par la douceur et par les activités.

De ce coté, il a fait de gros progrès relationnels, c’est même le jour et la nuit. Il fait beaucoup de choses. Bien sur il est attiré par ce qui est dangereux (vélo, rollers, skate..mais plutôt à 20 cm du sol..c’est plus drôle !) A 6 ans, en ski, il avait déjà sa flèche de bronze… c’est sur ,la vitesse ne lui fait pas peur…

Mais en classe… panique. Ses résultats scolaires commencent à être inquiétants. L’instit le prend 2 h chaque semaine pour lui faire revoir les leçons, mais au bout de 30 mn, son rythme ralenti et il est ailleurs. On l’invite (par obligation) aux anniversaires mais jamais en dehors (vacances, we) il est mis un peu à l’écart (surtout par les parents )……………il fait peur !

Entre temps, j’ai fait le recensement dans le village où est né mon mari. Tous les gens m’attendaient… J’étais la femme de Joseph… Ils voulaient tous me raconter les bêtises de mon mari, son « indiscipline, son renvoi de l’école…. et tout le reste…

C’est la que j’ai compris, l’hérédité de la chose… J’ai donc pris la décision de reprendre rendez vous avec le service spécialisé . J’attends beaucoup de cette consultation.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s