Témoignage, l’histoire de Simon

profiltdah-4

Me voici venu du Québec venir vous raconter mon histoire pour vous faire comprendre que peux importe l’endroit où vous vivez, à l’autre bout du monde d’autre vivent la même situation. Personne n’est seul au monde.

Marie, 35 ans, mariée a un conjoint formidable. Nous avons 3 enfants, tous des garçons. Anakin, 12 ans, lunatique. Simon, 9 ans, déficit d’attention avec hyperactivité et Enzo 4½ ans, un petit monsieur costaud.

L’histoire de Simon…

Dès la maternelle Simon fût suivi en orthophonie pour un problème de langage léger. Étant petit, c’est sa grand-maman hollandaise qui prenait soin de lui, lorsque maman et papa étaient au travail.

Grand-maman Maria parle français avec un accent très fort. Le masculin et féminin ne font qu’un, pour elle.

Simon est un bout en train qui aime faire rire les autres. Mais à l’école ça dérange. L’éducatrice demande de faire évaluer Simon par la psychologue de l’école, nous acceptons.

La psy. ne nous dit pas grand choses que nous sachions pas. Simon est un être vivant, aime faire rire, il n’a pas de problème sérieux, mais elle entrevoit un manque de concentration.

Sa 1ère année fût pénible, beaucoup de problème avec les lettres, inversion des sons et incapable de lire. Son problème est le français car tout le reste il le réussi merveilleusement bien. Simon est suivi en orthophonie et orthopédagogue.Pour passer en 2ème année Simon suit des cours en orthopédagogie privé tout l’été.

Le voilà, en 2ème année, le problème reste le même, le français, plus Simon a de la difficulté plus Simon bouge. Sans le vouloir il dérange et un rien le déconcentre.

Son enseignante (un ange) essai par tous les moyens de l’aider. Les récompenses, le travail d’équipe, l’aide après l’école pour du rattrapage scolaire. Ses efforts donnent des résultats, Simon peux aller en 3ème année. Et Simon bouge toujours. Heureusement, il n’a pas de violence en lui.

Dès le début des classes son enseignante me rencontre et me parle du TDA/H.

Quelques semaines plus tard le diagnostic de TDA/H est posé est une médication prescrite. La différence en classe est frappante. Simon reste assis sur ses fesses et non ses genoux ou parterre. Il écoute les explications du prof. et sa concentration est meilleure. Simon ne dérange plus et ose même répondre aux questions de l’enseignante. OUF !
Simon est maintenant capable de suivre une journée de classe sans être obligé d’allé se relaxer dans le corridor.
profiltdah-4profiltdah-4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s