Témoignage : tendez-leur la main

10428674_403012369876635_265509132790799247_n

 

Je suis maman d’un garçon de 14 ans. Hélas mon fils souffre de ce que l’on appelle le TDA/H.

Être parent d’un enfant TDA/H est une chose très difficile à vivre en tant que parent. Tout d’abord cette maladie est difficile à diagnostiquer car au départ les signes sont bénins, un enfant un peu turbulent, qui a parfois du mal à se concentrer… puis avec le temps… mon fils à l’âge de 8 ans souffrait tellement de troubles de l’attention qu’il n’arrivait plus à se concentrer assez longtemps pour dire une phrase cohérente ; les devoirs étaient une horreur et à l’école tout allait mal car il avait un comportement insupportable; nous avions entendu parler de ce trouble et avions déjà consulté mais le diagnostic n’avait pas été formel. A 9 ans notre fils a souffert de dépression et avait perdu toute confiance en lui ; il a cru que nous ne l’aimions plus, que ses professeurs le détestaient, qu’il était méchant, bête et stupide.

Heureusement nous avons pu rencontrer un bon médecin qui a effectué le diagnostic et prescrit la prise en charge qui lui convenait. Cela a considérablement amélioré ses problèmes de TDA/H.

Nous avons du nous battre au quotidien avec l’aide des médecins, de psychologues, de thérapies familiales, de ses professeurs et de la famille pour lui redonner la confiance en lui qu’il avait totalement perdue.

5 années plus tard nous n’y sommes pas encore totalement arrivés. Antoine, malgré sa prise en charge et les efforts énormes et incessants qu’il fait n’est pas un enfant « sage », ni « parfait » mais il est merveilleusement entouré par une équipe pédagogique qui se bat chaque jour avec lui et avec nous pour lui apprendre qu’il est quelqu’un de bien.

Parfois son comportement est difficile à supporter mais il faut lui expliquer, lui expliquer et encore lui expliquer et petit à petit il apprend.

Hélas cette stabilité psychologique est fragile et un rien pourrait le casser à jamais.

Je ne sais comment réagirait mon fils si il était exclu d’un camp de vacances pour cause de comportement un peu dissipé malgré les énormes efforts qu’il fournit. Je crois que cela le détruirait à tout jamais car cela voudrait dire que ses efforts ne servent à rien ! Alors pourquoi faire des efforts si de toute manière ils ne sont pas reconnus par les adultes et pourtant j’ai appris que cela arrivait à d’autres enfants dans son cas.

Mon frère est aussi hyperactif, à l’époque la maladie n’était pas connue et il n’a pas eu la chance d’être aidé mais heureusement dans l’école où il a fait ses études il a été soutenu et encouragé chaque jour et à chaque instant, petit à petit il a réussi à dominer son hyperactivité et cette impulsivité qui le rendait si violent et si dérangeant. L’aide du corps enseignant, de sa famille et de son entourage l’a aidé à grandir et à se surpasser au prix d’efforts inhumains. Je remercie le ciel d’avoir permis à mon frère de rencontrer sur son chemin des directeurs, enseignants, surveillants qui ont avant tout pensé à son bonheur et à son avenir… ce sont eux qui ont fait de lui un homme heureux et équilibré.

Un renvoi de l’école, de la cantine, de camps de vacances ou autres l’auraient définitivement brisés…heureusement il n’a pas eu à subir cela. Et il est maintenant un homme heureux et épanoui.

Je voulais juste apporter mon témoignage car j’ai lu régulièrement que des enfants étaient renvoyés de la cantine, ou de l’école ou de camps de vacances.

SVP ne rejetez pas ces enfants, vous allez les briser.

Ils ont besoin de votre aide.

Tendez-leur la main.

Anna

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s