Témoignage de parents : Mauricio

profiltdah-4
Mon fils Mauricio de 14 ans aujourd’hui a été tardivement détecté TDA/H sans hyperactivité et il est traité sous Rilatine. Il a eu une scolarité normale en primaire sans manifester aucun problème. L’arrivée en secondaire a été une véritable catastrophe avec une chute de 60% dans ses notes, malgré un travail journalier de 1 à  2h/jour.

Après le premier conseil de classe, nous avons rencontré sa titulaire et nous avons échangé des propos sur les difficultés de notre fils sans que personne ne détecte quoi que soit, les problèmes étant relégués sous le couvert d’une adolescence en marche. Cependant Mauricio a été adressé au PMS local de Dinant (notre fils suit sa scolarité au Collège de X qui ne l’a rencontré qu’en février, lors d’une entretien avec l’assistante sociale, dont n’avons eu le debriefing qu’en avril, époque ou tout espoir était perdu et où notre fils était complètement démotivé et nous totalement perdus. Cet entretien ne nous a rien appris de neuf sur notre fils et ses difficultés. Entre temps, Mauricio a doublé dans les grandes largeurs. A tel point que nous sommes allé voir le Directeur pour lui demander s’il était sensé de maintenir notre fils dans un enseignement supérieur classique. La réponse réconfortante nous indiquait de prendre patience et de laisser faire le temps et la progression de la maturité. Bien !

Les vacances d’été sont arrivées et ont offert enfin un peu d’oxygène dont nous avions tous besoin, l’atmosphère étant devenue irrespirable à la maison entre les coups de gueule et les encouragements auxquels plus personnes ne croyaient. Pour décharger mon mari qui s’était particulièrement occupé de Mauricio (je suis consultante en facteur humain en entreprise et je suis souvent en mission à l’étranger), j’ai proposé à mon fils de travailler ensemble tous les matins sur base d’un morceau choisit de la gazette locale de notre lieu vacance.

Ce petit face à face réalisé dans la décontraction et en l’absence d’un objectif de résultat m’a permis de constater que Mauricio ne retenait les règles que si j’arrivais à garder son regard dans le mien lors des explications grammaticales et orthographiques, un de ses points de déficit majeur. Le nombre de fois où je lui ai dit doucement « regarde moi » est incalculable. J’ai alors suspecté un déficit attentionnel que nous n’avions jamais envisagé. D’une part nous ne connaissions pas ce syndrome d’autant qu’il n’était pas accompagné d’hyperactivité et d’autre part, il avait été masqué par la scolarité primaire normale, l’adolescence et le niveau d’intelligence de Mauricio, ce qui excluait un problème d’imbécillité ou d’inaptitudes et donc tout fut mis sur le compte de la paresse, de l’insouciance et du je m’enfoutisme.

A la rentrée, j’ai donc demandé à voire la psychologue pour lui faire part de mes soupçons. A mon grand étonnement, la jeune femme non seulement semblait connaître ce type de problème mais ensuite m’a adressé à un neuro-pédiatre de la région, le docteur X. Après lui avoir fait passer la batterie classique, il s’est avéré que Mauricio présentait des déficits importants dans tous les tests, ce qui a conduit au diagnostic de TDA/H prédominant sur la distractibilité, le décrochage attentionnel et l’impulsivité cognitive.

Depuis son traitement, ses résultats s’améliorent et avoisinent les 55%, bien qu’ils restent encore faibles par rapport au fait qu’il est doubleur, dixit sa titulaire. Nous en sommes là en espérant qu’il ne doublera pas son année.

Copyright © TDA/H Belgique asbl – http://www.tdah.be – All Rights Reserved.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s