Témoignage d’adulte : Les TDA/Hs ne peuvent-ils vivre qu’ensemble ? 

profiltdah-4

Je suis le père de d’un garçon de 11 ans qui a été diagnostiqué TDA/H.

La méthylphénidate s’est imposé ! Quasiment dans l’heure qui a suivi la prise du médicament, un silence étonnant a envahi la maison. Montant à l’étage pour voir Louis, je le découvrais assis en train jouer avec ses k-nex, reproduisant de manière fidèle le modèle de la boite de jeux. Ce n’était jamais arrivé auparavant.

Aujourd’hui, il prend le concerta et à 11 ans, Louis est devenu un enfant adorable. Son problème de comportement se fixe aujourd’hui de manière récurrente à un problème d’organisation dans sa scolarité. Il est devenu bon élève, mais au prix d’efforts énormes et épuisants de la part de sa mère.

En l’observant et en réfléchissant à ma propre enfance, je me retrouve dans Louis. J’ai donc conclu sur le tard que je suis aussi TDA/H.

Mieux se connaître, c’est mieux vivre. Epris de liberté, j’ai toujours été à mon compte. Sans passer par le salariat traditionnel, mon parcours professionnel a été plus long à se dessiner et plus dur. J’ai exercé des métiers à forte montée d’adrénaline, ce qui après coup ne m’étonne pas. Il me fallait de fortes émotions!

C’est à reculons que je suis devenu caviste (un métier bien paisible) ou j’ai végété 2 ans.

Puis ma prise de conscience m’a donné du ressort et m’a dynamisé dans mon commerce J’ai trouvé des subterfuges pour mieux m’organiser (organiseur qui sonne pour les RDV et les tâches à accomplir, post it nombreux sur mon bureau). Je me suis mis à travailler plus qualitativement, à moins perdre de temps tout en étant plus efficace.

J’ai de nouveau souvent toujours trop de choses à faire, mais mon organisation fiable à 99% me permet d’assurer tout en ayant ces montée d’adrénaline qui me permettent de me surpasser toujours un peu plus.

J’ai aussi gagné du temps pour me consacrer plus pleinement à mes enfants (et plus qualitativement).

Par contre, mon mariage n’a pas tenu. Après 15 ans de vie commune, et une prise de conscience tardive que ma femme et moi n’étions pas compatibles, la séparation de notre couple s’est imposée récemment. Je suis certainement responsable, car, émotionnellement, je me suis aperçu que je m’ennuyais avec une femme, qui voulait du calme et du repos, pendant que moi, je voulais
toujours plus d’action. Notre couple s’est épuisé dans l’incompréhension de l’autre.

Question ?  Les TDA/Hs ne peuvent-ils vivre qu’ensemble ?

Copyright © TDA/H Belgique asbl – http://www.tdah.be – All Rights Reserved.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s