Témoignage de parents : « Il y a le bazar dans ma tête »

profiltdah-4
« Il y a le bazar dans ma tête »

C’est Léo qui me l’a dit, il m’a demandé pourquoi c’est mal rangé dans sa tête, pourquoi tout ce fouillis ?

Léo est un petit garçon de 9 ans. Il aime bien rire, faire des dessins, des bricolages et adore apprendre plein de choses sur tout. Mais dès qu’il est arrivé en maternelle, les autres enfants l’on rejeté, et on ne comprenait pas pourquoi.

Oui il était parfois un peu brutal, mais surtout il se sentait toujours agressé par les autres, une petite moquerie le rendait très malheureux. Il n’a plus voulu mettre de bonnet l’hiver, car « les autres » se moquaient et lui n’aime pas ça, cela lui fait trop de peine. A la fin de la moyenne section, Léo décide qu’il est assez grand pour aller au CP pour apprendre à lire, mais ce n’est pas possible, la maîtresse dit qu’il n’est pas près, donc il reste en maternelle, il s’ennuie et n’a plus envie de travailler. Il devient moins gentil dans la cour de l’école, mais à la maison est très sage. Il fait de très beaux dessins, et dit qu’il veut être chercheur pour inventer des médicaments, il faudra prendre un seul comprimé pour guérir.

Et enfin voilà le passage au CP, dans une nouvelle école puisque l’autre du village a fermé.

Et là Léo n’arrive pas à bien apprendre, c’est dur et il n’est pas patient du tout, souvent il se fâche et ne s’entend pas avec les autres enfants qui se montrent souvent méchants avec lui.

Léo est malheureux, quand ses cheveux poussent un peu les autres disent qu’il ressemble a une fille, les maîtresses sont gentilles mais ne comprennent pas, elles croient que Léo se comporte mal avec les autres enfants dans la cour et c’est pas juste car le pauvre se fait toujours prendre au moment ou il se défend, alors que l’enfant qui l’a frappé en premier ment toujours.

On a vue une psychologue, elle a dit : « Léo se défoule a l’école car il veut être très gentil à la maison pour ne pas faire de peine à ses parents », c’est n’importe quoi et nous on sait bien que quelque chose cloche, mais on ne sait toujours pas quoi.

En plus Léo est un enfant exceptionnel qui fait des efforts et des progrès. Et en CE1 le réseau d’aide de l’école, le fait progresser dans son comportement et il commence même à avoir des amis. Il apprend mieux mais peine tellement, il lui faut 3 heures pour les devoirs le soir et souvent tout le dimanche après midi. Les devoirs remplissent tous les moments réservés aux loisirs, les autres enfants vont au sport ou en ballade, et Léo lui doit travailler plus longtemps pour être au même niveau que les autres, et ce n’est pas drôle, mais alors pas drôle du tout.

Mais au moins, il arrive à suivre et ses notes sont bonnes et ça le rend heureux et il passe au CE2 comme ses amis.

Alors pourquoi, il a fallu que ce soit une très méchante maîtresse qui fasse la classe de CE2, Léo a fait plein de progrès, mais souvent il fait tomber ses affaires en classe, il parle tout haut, ou il oublie ses cahiers.

La maîtresse ne supporte pas, elle veut des élèves parfaits et très intelligents, alors elle décide de rendre Léo malheureux, de le rendre responsable de tout, de le punir chaque jour, de lui faire tout recopier quand ce n’est pas comme elle le souhaite, elle le prive de récréation, et dit du mal sur lui aux autres enfants et les empêche d’être ses copains. Les réunions parents/maîtresse, ne se passent pas bien, devant les parents et la directrice, cette enseignante ment. Léo voit une nouvelle pédiatre qui l’écoute, elle lui fait des tests pour comprendre ses difficultés scolaires et dit qu’il a des résultats au dessus de la moyenne, elle met en garde et parle de réfléchir à un changement d’école, car cette maîtresse conduit doucement Léo à la déprime.
A ce moment là, nous découvrons ce qu’est le déficit d’attention et les troubles associés, ça correspond exactement. Comme c’est juste avant les vacances de Noël, et que nous avons un rendez-vous avec un neurologue pour faire des tests, la situation est expliquée à la maîtresse, un déficit d’attention avec hyperactivité est suspecté chez Léo. Après les tests une prise en charge seras mise en place pour qu’il soit aidé et la maîtresse dit qu’elle comprend et qu’elle sera à l’écoute.

Elle s’est montrée presque bien en janvier, puis est redevenue un monstre, un regard haineux que Léo m’a souvent montré lors de la sortie d’école, il est devenu désagréable, ne voulant plus travailler, toujours triste. Et en février juste avant les vacances, quand Léo est revenu avec son cahier du jour plein de remarques et insultes en rouge, maman a promis que plus jamais il ne retournerait dans cette école qui autorise la méchanceté d’une maîtresse (qui aujourd’hui encore rends très malheureux plein d’autres élèves, personne ne fait rien et elle a le droit de détruire les enfants car personne ne croit les enfants et personne ne veut écouter une maman).

Léo a passé ses tests qui ont montré des troubles, un déficit d’attention, problème de mémoire et hyperactivité enfin on a compris pourquoi Léo est en activité de 6H à 21H non stop, pourquoi il perd tout, pourquoi il ne comprend pas nos demandes et surtout pourquoi il peine tellement à apprendre, le neurologue très gentil a prescrit du Méthylphénidate. Nous avons trouvé une autre école et même la pédiatre nous as aidé, elle a fait un certificat médical pour expliquer la souffrance de Léo suite au rejet de cette méchante maîtresse, elle nous a aussi redonné plein de courage.

Léo a repris confiance avec une nouvelle maîtresse formidable, elle l’a accepté avec ses différences, et dans la cour avec les autres enfants tout se passe bien. Le Méthylphénidate l’aide à être moins impulsif, à bien comprendre les explications en classe et beaucoup d’autre choses.

Dans cette école, les élèves apprennent à se connaître, et à devenir des amis et toutes les enseignantes sont à l’écoute et très gentilles.

Léo a réussi sont CE2 et est maintenant en CM1, il peine moins pour les devoirs et apprend beaucoup mieux.

Et pourquoi ? Car le Méthylphénidate range le bazar dans sa tête.

Aujourd’hui on connaît le truc qui cloche, le cerveau ne fabrique pas en quantité suffisante la nourriture qu’il lui faut pour être bien rangé, alors du coup Léo est impulsif, hypersensible, il n’arrive pas à se concentrer, son attention est sans arrêt détournée sans qu’il s’en rende compte, sa mémoire marche mal et c’est tout ça qui l’empêche de bien apprendre, de bien comprendre, mais aussi de bien jouer avec d’autres enfants, le manque d’attention fait échapper les objets que l’ont tient dans la main, mais aussi il nous fait cogner dans les meubles ou nous empêche de voir une voiture qui arrive. Léo dit à « sa tête » de faire attention mais « elle » n’écoute pas, il lui demande de l’aider à être plus gentil, de moins bouger mais elle ne veut pas.

Il dit que sa tête écoute qu’avec le Méthylphénidate, car quand le médicament agit, là il comprend ce qu’on lui demande, il n’est pas triste quand un enfant lui fait une remarque, il arrive a enregistrer une poésie, de faire une belle écriture, il arrive a mieux parler et s’expliquer. A la maison il joue sans se fâcher avec son frère. Et il ne claque pas les portes par colère, il a plus confiance en lui et il est sûr qu’il pourra inventer un médicament pour les TDA/H mais là il veut faire un médicament qui sera pas mal vu a cause d’adultes qui ne comprennent rien aux troubles et à la médication qui l’aide tant.

En + Léo est rassuré de savoir qu’il n’est pas tout seul puisque son frère, sa grande soeur et sa maman ont aussi un TDA/H. C’est quand même bizarre, on croyait tous qu’on était nuls alors que l’on a une maladie neurologique héréditaire, et le plus gros des soucis était de trouver un bon médecin et ça demande des années, pour trouver quelqu’un qui veut bien écouter et prescrire des tests pour voir se qui cloche.

Et pourquoi les enfants qui ont besoins de tests ne peuvent pas les avoir facilement ?
Et pourquoi les parents ne sont jamais écoutés ?
Et pourquoi un enfant comme un adulte n’aurait pas le droit d’avoir un médicament quand il existe et qu’il peut les aider à vivre ?
Et pourquoi des gens décident que les parents sont coupables quand un enfant est différent ? Pourquoi les adultes ne veulent pas croire quand un enfant dit ce qu’il ressent ?
Pourquoi les psychologues inventent des problèmes de famille pour expliquer le mal être d’un enfant ?
Et pourquoi plein de médecins se sentent tellement supérieurs qu’ils refusent de faire les bons tests pour établir un diagnostic réel juste parce qu’ils sont contre certaines maladies ?

Léo a beaucoup de question, il est suffisamment intelligent pour avoir compris que cette maladie qui ne se soigne pas, doit être apprivoisée, il cherche à comprendre ses troubles pour s’aider lui-même mais aussi pour expliquer aux autres enfants. Il veut maintenant écrire ce qu’il sent dans sa tête, il dit que cela l’aidera pour fabriquer un médicament quand il sera grand.

Cela me donne plein d’espoir, car si nos enfants s’intéressent à leurs troubles avec passion en considérant qu’il ont un plus, l’un d’entre pourra peut-être devenir un spécialiste dans un futur pas si loin tout compte fait. Cela serait une belle revanche sur tout les médecins bornés de notre génération.

Une maman admirative

Copyright © TDA/H Belgique asbl – http://www.tdah.be – All Rights Reserved.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s